•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reconnaissance internationale pour la sauce honey-dill de Winnipeg

Un pot de sauce avec une étiquette bleue sur un comptoir.

Un pot de la sauce honey-dill de Greetalia, qui a remporté un prix Steamie.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Loiselle

Une spécialité culinaire du Manitoba, la sauce honey-dill a décroché un prix Steamie, accordé aux aliments de la restauration rapide.

La trempette composée de miel, d’aneth et de mayonnaise, vendue par l’entreprise Manitobaine Greetalia, a remporté le prix Steamie du condiment de l’année.

L’annonce de la victoire internationale de cette sauce est venue dans une vidéo publiée sur le compte Instagram de Bill Oakley la semaine dernière. Le producteur et scénariste reconnu pour son travail sur la série Les Simpsons décerne chaque année des prix Steamie dans une variété de catégories.

La sauce honey-dill a devancé une moutarde piquante de Philadelphie, un sel assaisonné australien et une salsa costaricaine.

Dans la vidéo, Bill Oakley affirme que cette spécialité a renouvelé son amour des doigts de poulet. En effet, la sauce honey-dill accompagne souvent des lanières de poulet croquant ou des frites de patate douce, dans la capitale manitobaine.

Merci, Manitoba, lance M. Oakley.

Le propriétaire de Greetalia, John Iliopoulos, affirme qu’il a reçu des courriels de clients jeudi, lui indiquant qu’il avait remporté le concours dont il ignorait l’existence. Je n’ai aucune idée comment ou qui a soumis notre sauce honey-dill pour ce concours, lance-t-il.

Évidemment, je suis très fier que notre produit, provenant du Manitoba, soit reconnu ! Oeuvrant dans ce domaine depuis 21 ans, nous n’avions jamais rêvé de remporter le prix du condiment de l’année, ajoute-t-il.

John Iliopoulos raconte qu’il a décidé de commercialiser la sauce lorsqu’il travaillait dans l’un des restaurants tenus par sa famille, Zorba’s Pizza. Un client lui a demandé pourquoi il ne pouvait pas acheter cette sauce dans les magasins. Elle est en vente en magasin depuis le 1er octobre 1999.

La légende veut que la sauce honey-dill ait été inventée par accident dans les années 1980 par un feu propriétaire du restaurant Mitzi’s, qui existe toujours sur l’avenue St Mary à Winnipeg.

Faire d'une sauce un événement culturel

Le professeur et directeur du laboratoire de science analytique en agroalimentaire à l’Université Dalhousie, Sylvain Charlebois, n’a jamais goûté à la sauce honey-dill. Ça manque à ma culture, confie-t-il.

M. Charlebois croit qu’une telle reconnaissance peut contribuer à l’identité culinaire de Winnipeg Ça offre une signature à une région, ce n’est pas comme un produit du terroir, mais ça peut permettre à une ville de se définir au niveau gastronomique et culturel, explique-t-il.

Une culture se définit par sa nourriture. On pense à la poutine au Québec, note le chercheur. Cette comparaison est percutante, vu qu’il s’agit dans les deux cas de restauration rapide.

Une sauce verdâtre dans un petit bol.

Les petites fibres vertes dans la sauce honey-dill sont de l'aneth.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Loiselle

Souvent on rit de ça, mais il faut quand même reconnaître qu’il y a du travail […] c’est de l’innovation, et que ce soit perçu comme étant simpliste ou complexe, c’est quand même de la nourriture, note Sylvain Charlebois.

Afin que la sauce honey-dill soit davantage reconnue, il croit qu’il faut qu’elle devienne un phénomène, un événement culturel. Il ajoute, s’il y a eu une appropriation privée, c’est plus difficile de le faire.

Sylvain Charlebois ajoute qu’il s’efforcera de goûter à la sauce honey-dill la prochaine fois qu’il est à Winnipeg.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !