•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une prison de Toronto est aux prises avec une éclosion de COVID-19

La façade d'une prison

Il y a 54 cas de COVID-19 au Centre de détention du Sud de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

CBC News

Le Centre de détention du Sud de Toronto tente de maîtriser une éclosion de COVID-19. 54 détenus sont présentement aux prises avec la maladie.

Le ministère du Solliciteur général de l'Ontario a déclaré dans un courriel samedi que les détenus ont été isolés des autres prisonniers alors qu'ils reçoivent des soins médicaux.

Le service de santé publique de Toronto travaille avec la prison pour retrouver les contacts des personnes infectées. Le ministère indique que des tests volontaires sont en cours pour le personnel correctionnel et les détenus dans les unités où les infections sont apparues.

La protection de la santé et de la sécurité du personnel des services correctionnels et des personnes en détention provinciale est la première priorité du ministère, peut-on lire dans un communiqué publié samedi.

Afin de contrôler les éclosions dans les prisons, le ministère a déclaré qu'il avait apporté des changements à ses opérations dans tous ses établissements correctionnels depuis le début de la pandémie. Ces changements comprennent :

  • Tester tous les détenus qui acceptent de l’être lorsqu’ils y sont admis.
  • Héberger tous les détenus nouvellement admis dans une zone séparée de la population générale pendant 14 jours.
  • Fournir des masques aux détenus si nécessaire.
  • Fournir des équipements de protection individuelle à tous les membres du personnel.
  • Obligation pour tous les membres du personnel et les visiteurs de porter des masques à tout moment.
  • Contrôle de la température pour le personnel et les visiteurs.
  • Travailler avec les unités locales de santé publique pour tester les détenus et le personnel si nécessaire.
  • Renforcer les mesures de nettoyage.

Le Toronto Prisoners' Rights Project, une coalition de chercheurs, d'étudiants en droit, et de travailleurs de première ligne qui travaille à éduquer le public sur les prisons, a déclaré que le gouvernement provincial doit prendre des mesures immédiates pour protéger les détenus contre le virus.

Au début de la pandémie, les prisonniers et leurs familles, ainsi que les organisations communautaires et juridiques, ont sonné l'alarme sur le risque que cette pandémie représente pour les personnes incarcérées, peut-on lire sur son site web.

En raison des conditions d'insalubrité existantes, de la proximité, des contacts physiques fréquents et des antécédents médicaux de nombreuses personnes détenues, les prisons et les établissements pénitentiaires représentent une menace importante pour la santé et le bien-être de nos communautés. [...] Les cellules partagées et les problèmes de surpopulation carcérale présentent des défis importants pour la pratique de la distanciation sociale.

Selon les membres qui gèrent le projet, les prisonniers à travers le Canada ont fait part de leurs inquiétudes quant au manque d'accès aux produits de nettoyage, au savon, aux gants et aux masques. Les membres du projet demandent que le gouvernement réduise la population des prisons en guise de solution aux défis sanitaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !