•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les limites sur les frais des applications comme Uber Eats entrent en vigueur en Ontario

Un chauffeur d'UberEats se prépare à livrer un repas.

Un livrieur de Uber Eats à Toronto.

Photo : Reuters

Radio-Canada

À partir de samedi, l'Ontario limite à 20 % les frais imposés par les applications de livraison de repas comme Uber Eats et DoorDash dans les régions en zone grise.

Quatre régions de l'Ontario sont en zone grise, soit Toronto, Peel, York et Windsor. La région de Hamilton suivra à partir du 21 décembre, à minuit et une minute.

Un plafond de 15 % est imposé pour les frais de livraison avec un plafond global de 20 %, incluant tous les frais.

Nombre de restaurateurs ont affirmé que les applications leur facturaient en frais 25 % à 30 % du montant de la commande, en plus des frais qu'elles imposent aux clients.

Les entreprises s'exposent à des amendes allant jusqu'à 10 millions si elles ne respectent pas le plafond, indique le gouvernement Ford.

La mesure était vivement réclamée par l'opposition, notamment la députée Amanda Simard, et le maire de Toronto John Tory, pour aider les petits restaurateurs. L'opposition souhaite désormais voir ce projet de loi étendu ailleurs en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !