•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fortes ventes à la SAQ, un indice que des partys illégaux se préparent?

Une personne scanne des bouteilles de vin devant une caisse enregistreuse.

Les ventes sont en hausse de 4 % à la SAQ par rapport à la même période l'an dernier.

Photo : Radio-Canada

Lors de sa conférence de presse jeudi, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a présenté « les commandes très fortes en ce moment à la SAQ [Société des alcools du Québec] » comme un « signe » que des partys [illégaux] se préparent chez les Québécois. Il a dit que ça l'inquiétait.

J'ai entendu dire que les commandes à la SAQ sont très fortes en ce moment. Ça, ce n'est pas bon signe. Ceux qui ont déjà acheté leur alcool pour faire des partys, gardez-le pour plus tard, s'il vous plaît.

Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Selon les chiffres de la Société des alcools du Québec, la croissance des ventes est de l’ordre de 4 % par rapport à la même période l’an dernier, mais ça n’a rien d’exceptionnel.

Il s’agit d’un niveau de croissance semblable à [celui] de l’année précédente dans un contexte hors pandémie, explique le porte-parole de la SAQ, Yann Langlais Plante.

L'attrait des succursales s'explique aussi par la fermeture des restaurants et des bars. Depuis mars dernier, il y a un déplacement des ventes des titulaires de permis vers notre réseau de succursales et vers le réseau des épiciers, explique la SAQ.

Enfin, la société d'État constate que le respect des mesures sanitaires en vigueur amène également les clients à prévoir leurs achats de manière à se présenter moins souvent en succursale.

C'est mon cas, dit Claude Boucher, sur Twitter. Au lieu d'aller à la succursale près de chez moi pour une seule bouteille de vin, j'y vais moins souvent et j'en prends quatre.

C'est exactement ce que j'ai fait hier, explique Tommy Guénard, pour ne pas y retourner durant les fêtes et éviter la cohue ! Et aucun party de prévu... plate de même.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !