•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Analyse

Laurentia, le Port et les militants : entre la vérité et le doute

Le projet Laurentia comprend la construction d'un terminal de conteneurs.

Le projet Laurentia du Port de Québec comprend la construction d'un terminal de conteneurs.

Photo : Port de Québec

La dernière semaine de consultations publiques pour le projet Laurentia n'aura pas permis de se faire une idée sur les tenants et aboutissants du quai en eau profonde qui doit être construit.

D'un côté, l'Agence d'évaluation d'impact du Canada, chargée d'enquêter sur les enjeux environnementaux du projet de terminal de conteneurs, a déposé un rapport provisoire qui conclut que Laurentia aura des effets environnementaux négatifs importants sur la qualité de l'air et la santé humaine.

De l'autre, vous avez deux interprétations dudit rapport provenant de deux camps opposés qui ont l'habitude de s'affronter.

Entre les deux, des citoyens qui aimeraient comprendre, mais qui s'y perdent devant la complexité du dossier et de l'animosité qu'il suscite.

Difficile d'avoir l'heure juste dans ce contexte.

Confiance

La direction du Port reproche aux groupes et aux organisations qui s'opposent au projet d'en faire un débat émotif. En même temps, le Port a parfois manqué de belles occasions de collaborer et de rassurer les citoyens. Les épisodes de poussière rouge en sont un exemple. L'érection des silos à grains en pleine nuit le long du boulevard Champlain en est un autre.

Ces irritants, au fil du temps, ont contribué à miner la confiance du public.

La direction du Port s'est lancée, ces derniers jours, dans une opération charme. Le président-directeur général a multiplié les rencontres individuelles avec les journalistes et les élus pour bien expliquer son point de vue.

Il n'y a pas d'enjeux pour la qualité de l'air avec Laurentia, soutient Mario Girard. Les mesures de mitigation qui seront mises en place seront suffisantes.

Les groupes d'opposants doutent que le Port tienne ses promesses le temps venu.

Indécis

Le Port a commandé un sondage en ligne dans la première semaine du mois de décembre. Réalisé auprès 500 répondants de la grande région de Québec (RMR), il pose la question suivante : selon ce que vous en savez, êtes-vous d'accord avec le projet de terminal de conteneurs ?

43 % des répondants ont dit oui. 25 % ont dit non. Mais surtout, 34 % ont dit qu'ils ne connaissaient pas assez le projet pour en avoir une opinion. Cette dernière réponse en dit long.

Le rapport provisoire de l'agence a ravivé les tensions, mais n'a pas permis d'y voir plus clair.

La balle est maintenant dans le camp de l'Agence fédérale d'évaluation environnementale. Elle doit remettre son rapport final en février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !