•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’hôpital de Chicoutimi parmi les 10 hôpitaux en situation « très critique » au Québec

L'extérieur de l'hôpital de Chicoutimi.

L'hôpital de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Le ministre de la Santé a identifié l’hôpital de Chicoutimi comme l’un des 10 hôpitaux où la situation est critique.

Christian Dubé a dressé cette liste lors d’un point de presse en compagnie du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda. Il a également rappelé que le cap des 1000 hospitalisations avait été franchi jeudi dans la province, ce qui met une pression importante sur le réseau de la santé et son personnel.

En entrevue à Radio-Canada mardi, le chef du service des soins intensifs de l'hôpital de Chicoutimi, Jean-Sébastien Bilodeau, reconnaissait d’ailleurs que les capacités du réseau de la santé sont étirées au maximum. L’Hôpital de Chicoutimi a le potentiel physique d’ouvrir 16 lits réservés aux patients atteints de la COVID-19 aux soins intensifs, mais seulement 10 sont disponibles en raison du manque de personnel.

Jusqu'à maintenant lors de la deuxième vague, pas moins de 396 membres du personnel de l'hôpital de Chicoutimi ont reçu un diagnostic de COVID-19, dont 27 au cours des deux derniers jours.

Je vous dirais que, si on avait la possibilité d’ouvrir à 12, à 14 ou à 15 lits en soins intensifs, nos 15 lits en soins intensifs seraient remplis en ce moment , résume le Dr Bilodeau.

Selon les chiffres publiés vendredi par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il y a présentement huit patients hospitalisés aux soins intensifs de l'hôpital de Chicoutimi.

Le CIUSSS précise par courriel que la situation à laquelle le ministre Dubé a fait référence correspond aux mesures que nous avons déployées depuis quelques semaines déjà. Certains patients ont dû être transférés vers le CHSLD Jacques-Cartier au début du mois de décembre en lien avec cette situation. 

Réduction de services

Le ministre Dubé a indiqué dans son point de presse que la hausse du nombre d’hospitalisations oblige les hôpitaux à réduire les activités et les services qu’ils offrent, ce qui est déjà le cas au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis une dizaine de jours.

Le 8 décembre, le CIUSSS expliquait que les activités des blocs opératoires étaient réduites au tiers de leur capacité, ce qui représente 300 chirurgies de moins par semaine.

Christian Dubé, qui craint une flambée des hospitalisations, a lancé un appel à ceux qui pensent contourner les règles imposées par le gouvernement durant la période des fêtes.

Pensez donc aux personnes qui pourraient voir leur chirurgie reportée parce que certains n’ont pas respecté les mesures du temps des fêtes , implore le ministre de la Santé.

Où consulter

Le CIUSSS a tout de même rappelé dans un communiqué qu’il est toujours possible de consulter un professionnel de la santé, même si certains services urgents sont priorisés par le réseau de la santé. 

Il est demandé de consulter autant que possible son médecin ou sa clinique médicale avant de se présenter à l’urgence. Les personnes qui n’ont pas de médecin peuvent appeler le 1-877-644-4545 pour être dirigées vers la bonne ressource, ou encore communiquer avec le 811 pour les services d’Info-Santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !