•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dix hôpitaux dans un état « très critique » au Québec

Près de la moitié des chirurgies ont été annulées.

Le ministre Dubé en conférence de presse.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a indiqué que 10 hôpitaux sont actuellement dans une situation jugée « très critique » dans la province.

Aux prises avec une augmentation de 60 % des cas de COVID-19 depuis trois semaines, et une hausse rapide des hospitalisations, qui ont franchi cette semaine le seuil des 1000 lits occupés par des patients COVID, le ministre de la Santé affirme que la situation est actuellement très critique dans les hôpitaux du Québec.

On a une capacité de 2164 lits qui sont désignés COVID, ce qui inclut les soins intensifs. Si on continue comme ça, on va dépasser notre capacité.

Une citation de :Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

La situation est telle que le ministre Dubé demande aux Québécois de ne se rendre dans les hôpitaux et les cliniques que si c'est vraiment nécessaire, et ce, pour toute la période des Fêtes.

Si les règles sanitaires ne sont pas respectées, on va frapper un mur en janvier, a-t-il signalé.

Pour suffire à la demande grandissante de soins engendrés par l'épidémie, le gouvernement a dû procéder à du délestage, soit l'annulation de chirurgies et de soins dans de nombreux hôpitaux, afin de libérer des ressources pour traiter le flot de patients atteints de la COVID-19.

Des locaux supplémentaires ont même été réquisitionnés, notamment à l'hôtel Concorde de Québec, pour traiter le surplus de malades.

La moitié des chirurgies annulées

Selon Christian Dubé, près de la moitié des chirurgies ont dû être annulées jusqu'ici pour prendre en charge le flot de patients atteints de la COVID-19.

Si on devait passer de 1000 lits à 2000 lits, ça va faire très mal [...] Et c'est là que les Québécois peuvent faire une grande différence au cours des trois prochaines semaines, a -t-il déclaré.

La seule solution pour éviter une flambée de coronavirus au retour des Fêtes se trouve actuellement entre les mains de chaque Québécois et Québécoise, rappelle le ministre Dubé.

Même si la campagne de vaccination est déjà en marche, ce n'est qu'en respectant scrupuleusement les règles sanitaires que les Québécois pourront éviter de faire déborder leur système de santé au cours des prochaines semaines.

Je veux que chacun soit conscient que lorsqu'on dévie d'une règle on peut avoir un impact sur un lit qu'on va enlever à quelqu'un d'autre.

Une citation de :Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Selon le rapport de l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS), le nombre d'hospitalisations liées à la COVID-19 a bondi de 50 % au Québec au cours des trois dernières semaines.

L'ordre de vaccination demeure le même

Par ailleurs, bien que 30 000 travailleurs de la santé aient été contaminés par la COVID-19 au cours de la dernière année, le gouvernement Legault n'envisage pas de changer la liste de priorité pour l'administration des vaccins.

Bien que les travailleurs de la santé soient très précieux et qu'ils soient en contact fréquent avec des gens atteints de la maladie, le directeur de la santé publique, Horacio Arruda, a expliqué qu'il n'est pas question pour le moment de changer l'ordre de priorité des personnes à vacciner en premier dans la province.

Ce sont les gens qui ont le plus de risques de mourir de la maladie qui demeurent prioritaires, à savoir les résidents des CHSLD et ensuite le personnel de ces établissements, a précisé M. Arruda.

Pour ce qui est des gens qui comptent quitter le Québec aux Fêtes pour des destinations plus chaudes ou plus permissives, Horacio Arruda a déclaré que les autorités sanitaires sont en discussion avec les autorités fédérales pour déterminer les conditions qui devront être imposées à ces gens à leur retour au pays.

Première des choses, nous ne recommandons aucun voyage à l'extérieur du Québec, a averti le directeur national de santé publique du Québec.

Les 10 hôpitaux en situation critique

  • Chicoutimi (Saguenay-Lac-St-Jean)
  • CHU de Québec-Université Laval (Hôpital de l'Enfant-Jésus)
  • Trois-Rivières (MCQ)
  • Hôpital Pierre-Boucher (Montérégie Est)
  • Hôpital Anna-Laberge (Montérégie Ouest)
  • Hôpital du Lakeshore (CIUSSS Ouest Montréal)
  • Hôpital de Verdun (CIUSSS Centre-Sud Montréal)
  • Hôpital de Hull (Outaouais)
  • Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Québec)
  • CHUS (Sherbrooke)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !