•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2800 $ d’amende pour l’organisateur d’une manifestation antimasque à Saskatoon

Plusieurs personnes manifestent dehors avec des pancartes à la main.

Des centaines de Saskatchewanais se sont rassemblés le 5 décembre à Saskatoon pour manifester contre les mesures sanitaires comme le port obligatoire du couvre-visage.

Photo : Mr. YXE, Twitter

La police de Saskatoon a remis une contravention de 2800 $ à l’organisateur de la manifestation antimasque s’étant tenue au centre-ville le 5 décembre dernier.

Une centaine de personnes avaient pris part au rassemblement, ce qui a provoqué la crainte des autorités sanitaires qu'il ne devienne un foyer d’éclosion pour la COVID-19.

Cette amende est la septième infligée par le Service de police de la ville en lien avec un non-respect des ordres de santé publique.

Une seconde manifestation est prévue dans la Ville des Ponts cette fin de semaine.

Il y a quelques jours, le maire, Charlie Clark, avait dénoncé sur Twitter la tenue prochaine du rassemblement.

Il mentionnait sa frustration de voir qu'un tel rassemblement se préparait, un geste allant à l’encontre des efforts faits par tous pour empêcher la propagation du virus.

Pour sa part, le chef du Service de police de Saskatoon, Troy Cooper, annonçait dans un communiqué de presse que davantage de contraventions pourraient être données.

Une situation semblable à Regina

Entre-temps, une autre manifestation similaire a eu lieu à Regina.

Plusieurs personnes sont dehors et manifestent contre le port du masque.

Alors que la province enregistrait 11 morts le jour même, une manifestation «proliberté» a eu lieu à Regina le 12 décembre.

Photo : Radio-Canada / Etienne Ravary Ouellet

La police de la capitale a également remis deux contraventions d’un montant de 2800 $ chacune aux organisateurs.

Dans une entrevue accordée à CBC, l’un d’entre eux s'est défendu en disant que les ordres de santé publique violent son droit de rassemblement et celui de ne pas porter de masque.

Ce type de manifestation est sécuritaire, a-t-il dit, arguant qu’il avait serré un grand nombre de personnes dans ses bras sans jamais tomber malade.

Au cours de l'entretien, l’organisateur du rassemblement soutenait de fausses informations au sujet du virus, des masques ou du vaccin. Une désinformation que l’on retrouve beaucoup sur les réseaux sociaux.

Depuis la manifestation du 5 décembre à Saskatoon, 50 Saskatchewanais sont morts des suites de la COVID-19.

Avec les informations de CBC

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !