•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada recevra 500 000 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech en janvier

Une infirmière tient une capsule contenant le vaccin Pfizer/BioNTech dans sa main.

Une infirmière tient dans sa main une fiole contenant le vaccin de Pfizer-BioNTech.

Photo : The Associated Press / Frank Augstein

Radio-Canada

Le Canada recevra 500 000 nouvelles doses du vaccin de Pfizer-BioNTech en janvier, a annoncé vendredi le premier ministre canadien Justin Trudeau.

Cela s'ajoute aux 249 000 doses de ce vaccin reçues il y a quelques jours, et aux 200 000 autres doses qui doivent arriver la semaine prochaine.

Le Canada se prépare aussi à recevoir 168 000 doses du vaccin de Moderna d'ici la fin du mois de décembre, advenant qu'il soit approuvé par Santé Canada.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a cependant indiqué vendredi matin que la soumission de Moderna n'est pas encore achevée et que certains documents supplémentaires doivent être fournis.

L'ASPC affirme que Santé Canada communique quotidiennement avec la compagnie pour recevoir les informations et la documentation supplémentaires nécessaires à cette décision.

Pfizer-BioNTech doit livrer 4 millions de doses de son vaccin au cours du premier trimestre de 2021. Moderna doit en livrer 2 millions au cours de la même période.

Notre lutte contre le virus n'est pas terminée, alors que nous préparons à dire au revoir – et bon débarras – à 2020. C'est la saison des Fêtes, mais nous devons être plus prudents que jamais.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Du renfort pour les banques alimentaires

La ministre de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a pour sa part dévoilé en matinée comment sera répartie une somme de 100 millions de dollars destinée à aider les banques alimentaires à affronter la demande, poussée à la hausse par l’épidémie.

Banques alimentaires Canada et le Club des petits déjeuners du Canada recevront chacun 18,5 millions de dollars, tandis que les Centres communautaires d’alimentation du Canada, Second Harvest et l’Armée du salut obtiendront chacun près de 9 millions. La Tablée des chefs récoltera 1,34 millions.

Des communautés des Premières Nations, des Inuit et des Métis se partageront pour leur part 30 millions qui seront versés par l’entremise de Services aux Autochtones Canada.

Cet investissement de 100 millions de dollars avait été annoncé en octobre, mais la ventilation de la somme n’avait pas été dévoilée. Une première tranche de 100 millions pour aider les banques alimentaires a aussi été versée au printemps.

Commentant la nouvelle, le premier ministre Trudeau a souligné que les enfants constituent le tiers de la clientèle desservie par les banques alimentaires. C'est inacceptable. Dans un pays comme le Canada, aucun enfant ne devrait avoir faim, a-t-il souligné.

9 millions pour aider au développement de traitements

M. Trudeau a aussi annoncé que son gouvernement investit 9 millions de dollars pour aider quatre firmes à développer des traitements contre la COVID-19 et d'autres infections virales.

L'argent sera versé par le biais du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada aux compagnies suivantes :

  • JN Nova Pharma, de Montréal, recevra jusqu’à 4,609 millions pour l’aider à mettre au point un médicament biologique qui bloquera le pouvoir infectieux des coronavirus tout en allégeant la pathologie des personnes symptomatiques afin qu’elles se rétablissent plus vite;
  • Laurent Pharmaceuticals, aussi de Montréal, obtiendra jusqu’à 4,167 millions pour procéder au développement clinique d'une thérapie antivirale (LAU-7b) qui combat l’inflammation et contrôle les infections à la COVID-19;
  • Bold Therapeutics, de Vancouver, recevra jusqu’à 289 032 $ pour un projet d’épuration des données précliniques sur l’efficacité des traitements chez les personnes infectées et pour préparer des essais cliniques et fabriquer un traitement expérimental (BOLD-100) pour les personnes ayant une infection virale;
  • Qu Biologics, de Vancouver, obtiendra jusqu’à 109 764 $ pour un projet destiné à prouver la validité et l’efficacité d’un immunomodulateur pulmonaire susceptible de prévenir et de soigner les infections graves dues au nouveau coronavirus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !