•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford tient une réunion d'urgence avec les dirigeants d'hôpitaux

Doug Ford en point de presse.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Le premier ministre Doug Ford a convoqué une réunion d'urgence, vendredi, avec les gestionnaires d'hôpitaux, au lendemain d'un nombre record de 2432 nouveaux cas de COVID-19 en Ontario.

L'Association des hôpitaux de l'Ontario a qualifié la situation « d'extrêmement sérieuse » et, craignant des débordements avec l'afflux de patients infectés par le coronavirus, demande l'imposition d'un confinement de quatre semaines dans l'ensemble du Grand Toronto, pour tenter de freiner la pandémie.

Le nombre d'hospitalisations s'approche actuellement du sommet atteint durant la première vague.

Selon le dernier bilan de la santé publique, il y a 877 hospitalisations liées à la COVID-19 en Ontario, y compris 261 patients aux soins intensifs.

Au pic de la première vague, il y avait eu 1043 hospitalisations et 264 patients aux soins intensifs, ce qui avait mené au report et à l'annulation de milliers d'opérations chirurgicales et d'interventions pour les autres patients.

Tout comme l'Association des hôpitaux, la mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, est d'avis que le confinement déjà en vigueur dans sa région, Peel, ainsi qu'à Toronto et dans la région de York devrait être élargi à l'ensemble du Grand Toronto. Toutefois, nombre d'élus de la région de Halton, notamment, s'y opposent.

De son côté, l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario (RNAO) demande carrément le confinement de toute la province.

« Plus on retarde les nouvelles mesures de confinement, plus on risque d'avoir une croissance probablement exponentielle de la transmission, et ensuite des hospitalisations. »

— Une citation de  Doris Grinspun, présidente de l'Association des infirmières autorisées de l'Ontario

En point de presse jeudi, le premier ministre Ford a dit ne pas vouloir prendre une décision précipitée. Il a affirmé que toutes les options étaient à l'étude, sans donner plus de détails.

C'est ce qu'il répète dans un tweet vendredi matin. Il qualifie la situation actuelle de « préoccupante » et affirme qu'il discutera avec les dirigeants d'hôpitaux de façons de renverser la vapeur.

La réunion téléphonique doit avoir lieu à 13 h, selon le bureau du premier ministre. La ministre de la Santé, Christine Elliott, et le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, doivent aussi y participer.

La province diffusera un communiqué par la suite. Doug Ford ne répondra pas aux questions des journalistes.

La province a déjà demandé aux conseils scolaires de se préparer à la possibilité de basculer vers l'enseignement en ligne après le congé des Fêtes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !