•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dix moments de radio à écouter pour renouer avec 2020

De belles rencontres et découvertes qui nous gonflent d’espoir pour 2021.

Une ancienne radio repose sur une table de bois devant un sapin de Noël.

Dix moments de radio à écouter pour renouer avec 2020.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Radio-Canada

L’année 2020 n’était pas de tout repos. Le port du masque, le confinement et la ruée vers le papier hygiénique; des réalités nouvelles et étranges qui ont causé bien des maux de tête. Mais tout n’était pas mauvais en 2020. Pour renouer avec cette année éprouvante, écoutez ces dix coups de cœur entendus à la radio en Acadie.

S’unir pour chanter : le choeur virtuel de l’Acadie

Un montage d'une multitude de visages de personnes qui chantent.

Des chanteuses et chanteurs de partout en Acadie ont participé à la chorale virtuelle.

Photo : Gracieuseté

Au printemps dernier, quelque 185 chanteurs ont uni leurs voix pour interpréter Partons la mer est belle. Le choeur virtuel de l’Acadie est né et d’autres collaborations ont suivi. L’animatrice de La Matinale, Martine Blanchard, a parlé de ce projet avec le cofondateur de la chorale virtuelle, Marc-André Pelletier.

Écoutez ICI


Semer le bonheur à l’école : entrevue avec la dame des plantes

La jeune femme, souriante et entourée de ses plantes à l'école.

Sarah Patry, concierge et "dame des plantes" à l'École du Carrefour à Dartmouth en N.-É.

Photo : Nathalie Roy

À la rentrée scolaire, une concierge d’Halifax a voulu partager sa nouvelle passion pour les plantes avec les élèves et les enseignants de son école. Et la communauté est même venue en renfort pour l’aider à garnir de verdure les espaces de l’école. L’animatrice de Ça se passe ici, Nathalie Geddry, a discuté avec la concierge, Sarah Patry, maintenant connue comme la dame des plantes.

Écoutez ICI


Servir la communauté depuis 50 ans : l’anniversaire du Double D de Caraquet

Le restaurant en 1970.

Le Double D a ouvert ses portes en 1970.

Photo : Radio-Canada

En 2020, le populaire casse-croûte Double D a soufflé ses 50 bougies. Cette entreprise familiale a fait bien plus que de satisfaire l'appétit de ses clients, elle a marqué plusieurs générations avec sa gentillesse et son entregent. Le collaborateur de l’émission L’heure de pointe Acadie, Matthieu Girard, a rencontré les propriétaires du Double D, Doris et Donat Cormier.

Écoutez ICI


Interprète du langage des signes : un métier essentiel en temps de pandémie

Une femme utilisant le langage des signes.

Au Canada, la langue des signes québécoise (LSQ) et la langue des signes américaine (ASL) sont les plus utilisées

Photo : iStock / Jovanmandic

Ils sont là, au coin de l’écran. Ils transmettent l’information des points de presse aux personnes sourdes ou malentendantes. Les interprètes du langage des signes offrent un service essentiel. L’animateur du Réveil Île-du-Prince-Édouard, Denis Duchesne, en parle avec Alice Dulude, elle même muette, qui réussit à faire son entrevue à la radio à l'aide d'une interprète.

Écoutez ICI


Partir pour mieux revenir : la chienne Peggy, de retour chez elle

Une petite chienne carline noire se promène sur une passerelle piétonne.

Peggy la carline

Photo : Gracieuseté/Facebook Mylène Thériault

Plusieurs jours cet été, la petite carline noire, Peggy, manquait à l’appel. Elle s’est perdue à la plage, située à 5 km de chez elle. Mais à la grande surprise de sa propriétaire, Mylène Thériault, Peggy s’est présentée à la porte 16 jours plus tard. L’animatrice de La Matinale, Martine Blanchard, s’est entretenue avec la propriétaire.

Écoutez ICI


L’amour d’une famille : l’histoire de Samantha Doucet et Lise Munro

Portrait de Lise Munro et de sa fille Samantha.

Lise Munro et sa fille Samantha

Photo : Gracieuseté : Lise Munro.

À 16 ans, Samatha Doucet s’est retrouvée sans ressources. Trop âgée pour aller en famille d’accueil et en attente d’un logement, elle choisit de se loger à l’hôpital jusqu’à ce qu’elle rencontre Lise Munro. Ce jour-là, Samantha a gagné une famille et Lise, une fille. L’animateur de Michel le samedi, Michel Doucet, a discuté de ce périple avec Lise Munro, 11 ans plus tard.

Écoutez ICI


Antonine Maillet se livre sur des moments marquants de sa vie

Elle sourit à la caméra.

L'autrice Antonine Maillet.

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

En juin dernier, l’autrice acadienne Antonine Maillet a bien voulu répondre aux Questions de l’heure de l’émission L’heure de pointe Acadie. Au microphone d’Amélie Gosselin, elle s’est remémoré des moments marquants de sa vie personnelle et professionnelle.

Écoutez ICI


Divertir pendant le confinement : les Quaran’tounes de Justin Guignard

Justine Guignard

Justin Guignard, enseignant de musique, a chanté plusieurs chansons durant la quarantaine.

Photo : Radio-Canada / YouTube

Au printemps dernier, au beau milieu du confinement, l’enseignant de musique de Cap-Pelé Justin Guignard s’est lancé le défi d’interpréter une chanson par jour. Il a reçu tellement de demandes spéciales que c’est plutôt deux chansons par jour qu’il a offertes aux internautes. À l’émission La Matinale, il a présenté son interprétation de la célèbre chanson d’Angèle Arsenault, Moi, j’mange.

Écoutez ICI


Fierté gaélique : retrouver sa langue et sa culture

Une route près de l'océan Atlantique et des montagnes au loin.

Plusieurs Néo-Écossais ayant des racines irlandaises ou écossaises s'intéressent maintenant à la culture et à la langue gaélique.

Photo : Getty Images / Jim Feng

En 1867, le gaélique était la troisième langue du Canada. Maintenant, ses locuteurs se font rares, mais un intérêt pour cette culture et cette langue se manifeste de plus en plus en Nouvelle-Écosse. La professeure titulaire en ethnomusicologie à l’Université du Cap-Breton, Heather Sparling, explique l’origine, le déclin et le retour du gaélique aux auditeurs de L’heure de pointe Acadie.

Écoutez ICI


Ratafia, Canni et Radorser : de vieux mots acadiens à l’honneur

Page du dictionnaire sur le mot expression.

Dans sa chronique, Simon Thibault nous explique de nombreuses expressions acadiennes.

Photo : Guillaum Tzélépoglou

La chronique Acadie Baranque de Simon Thibault à l’émission Le Réveil Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador, a éclairé bien des gens sur d’anciens mots acadiens. Ce rendez-vous radiophonique continue de nous rendre bénaises.

Écoutez ICI

Découvrez la liste d'écoute spéciale avec tous ces contenus, ainsi que plein d'autres contenus réconfortants dans l'application Ohdio.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Divertissement