•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle mise à jour d’Apple montre comment Facebook vous traque

Mark Zuckerberg de profil devant le logo de sa compagnie Facebook

Facebook multiplie les offensives contre Apple et sa nouvelle politique de transparence.

Photo : The Associated Press / Marcio Jose Sanchez

Radio-Canada

Les adeptes des produits Apple peuvent désormais savoir comment les applications de son App Store gèrent leurs données. La compagnie à la pomme croquée a récemment mis à jour sa politique de transparence, au grand désarroi de Facebook.

Depuis le déploiement lundi de la mise à jour du système d’exploitation iOS vers la version 14.3, les propriétaires d’iPhone et d’iPad compatibles peuvent obtenir une foule de détails sur la collecte et la gestion des données personnelles effectuées par chacune des applications listées sur l’App Store.

La fonctionnalité ATT (App Tracking Transparency), qui doit être déployée à grande échelle au début de l’année 2021, va contraindre les développeurs à demander la permission aux utilisateurs et utilisatrices pour les suivre à la trace, répondant ainsi à des demandes insistantes de plusieurs ONG et de groupes de défense à la consommation.

Une visite sur l’App Store permet de constater que les applications issues de la famille Facebook figurent parmi celles qui récoltent le plus d'informations sur ses utilisateurs et utilisatrices.

Instagram, WhatsApp et Oculus, pour ne nommer que celles-ci, cumulent des données telles le numéro de téléphone et les contacts, mais aussi la localisation précise, des données audio, des courriels et messages texte.

Offensive de Facebook dans les journaux

Ne pouvant rester de glace devant cette situation, la compagnie de Mark Zuckerberg s’offre des publicités peu élogieuses à l’égard d’Apple dans des médias américains. Mercredi, le Wall Street Journal, le New York Times et le Washington Post exposaient dans un format pleine page les reproches du réseau social, qui plaide que la mise à jour d’iOS nuit aux petites entreprises du monde entier.

Les nouvelles règles d’iOS 14 d'Apple vont avoir une incidence nuisible sur de nombreuses petites entreprises qui luttent pour se maintenir à flot et sur l'Internet libre, sur lequel nous comptons tous et toutes plus que jamais, écrit Dan Levy, vice-président de la publicité et des produits commerciaux de Facebook, dans un article de blogue.

Facebook a également mis en ligne un site Internet recueillant les témoignages de petites entreprises qui se disent affectées par la fonctionnalité ATT.

Une publicité pleine page dans un journal, montrant en titre le texte "We're standing up to Apple for small Businesses everywhere". Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Facebook s'est payé plusieurs publicités pleines pages dans des journaux américains pour dénoncer la nouvelle politique de transparence d'Apple.

Photo : Compte Twitter de Dave Stangis

Selon le réseau social, Apple est bien plus intéressé par les profits financiers que par la protection de la vie privée en cherchant à considérablement limiter la possibilité pour les développeurs de diffuser des publicités ciblées.

Ces données sont également une importante source de revenus pour Facebook même.

Cela va contraindre les entreprises à se tourner vers des modèles d'abonnements et d'achats intégrés à l'application, ce qui signifie qu'Apple va en bénéficier et que de nombreux services gratuits vont devoir devenir payants ou quitter le marché.

Une citation de :Dan Levy

Le responsable va jusqu'à accuser Apple de pratique anticoncurrentielle. Il la taxe de se servir de son contrôle de l'App Store pour faire gonfler ses profits aux dépens des développeurs d'applications mobiles et des petites entreprises.

M. Levy accuse en outre Apple de ne pas se plier à ses propres règles en ne soumettant pas sa plateforme de publicités personnalisées aux nouvelles mesures.

Lors d'un sommet à Bruxelles la semaine dernière, le vice-président de l'ingénierie logicielle d'Apple, Craig Federighi, avait anticipé des réactions négatives aux nouvelles mesures sur la transparence.

Il avait alors qualifié ces attaques de déclarations excentriques et de tentatives éhontées pour maintenir le statu quo sur l'intrusion dans la vie privée.

Il est évident que certaines entreprises vont faire tout ce qu'elles peuvent pour arrêter la fonctionnalité App Tracking Transparency – ou toute innovation similaire – et pour maintenir leur accès sans entraves aux données des utilisateurs et utilisatrices.

Une citation de :Craig Federighi

Des contradictions

Plusieurs spécialistes jugeaient d'ailleurs ironique qu'un mastodonte comme Facebook se pose en défenseur des PME.

Carolina Milanesi, de Creative Strategies, s'est ainsi montrée dubitative face à l'encart publicitaire du réseau social qui assure vouloir défendre les petites entreprises.

Sauf que ce n'est pas le cas!, écrit l'experte dans un gazouillis. Facebook tient tête à Apple pour conserver la possibilité de collecter des données et de générer des revenus.

Pour savoir comment sont gérées vos données personnelles, faites d’abord la mise à jour vers iOS 14.3, puis cherchez pour chaque application de l’App Store la mention Confidentialité de l’app. Appuyez ensuite sur Consulter les détails.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Mashable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !