•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : plus de 1000 personnes hospitalisées au Québec

Une femme masquée passe devant une vitrine colorée arborant un dessin de bonhomme de neige.

1855 nouveaux cas de COVID-19 et 22 décès de plus liés à la maladie sont comptabilisés au Québec jeudi.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Face au seuil des 1000 hospitalisations franchi jeudi, la propagation de la COVID-19 au Québec inquiète de nombreux professionnels de la santé, qui craignent une autre recrudescence des transmissions communautaires lors des rassemblements du temps des Fêtes.

Jeudi, ce sont 1855 nouveaux cas de COVID-19 et 22 décès de plus liés à la maladie qu'a recensés le ministère de la Santé.

Ce qui fait peur, ce sont les prochaines semaines, affirme Gilbert Boucher, président de l'Association des spécialistes en médecine d'urgence du Québec. On sait que les mesures annoncées vont prendre effet la semaine prochaine, mais il faudra attendre deux, trois semaines pour voir une diminution des cas.

Depuis un mois, l’urgentologue constate une augmentation alarmante des éclosions au sein même des hôpitaux et ça cause de plus en plus de problèmes, témoigne-t-il. Les tests de dépistage sont réalisés, certes, mais les délais de 24 à 48 heures posent problème parce que le temps que ce soit [déclaré] positif, les éclosions ont déjà commencé.

Le délestage et l'annulation de nombreux rendez-vous médicaux a libéré de la place pour traiter les patients atteints de la COVID-19, poursuit-il. Mais les hôpitaux accueillent encore des patients asymptomatiques, un vrai casse-tête, signale M. Boucher.

L'impact des petites tricheries

Ce sont les rassemblements, les petites tricheries, c’est ça qui va faire mal, le magasinage effréné, anticipe le Dr François Marquis, chef du service des soins intensifs à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont.

En entrevue à RDI, plusieurs professionnels de la santé ont évoqué un personnel à bout de souffle qui aimerait aussi prendre un répit pendant la période de Noël.

Tous s'accordent à rappeler l'importance de respecter les mesures sanitaires à un moment critique de la pandémie. Tout ce que vous pouvez éliminer comme rencontres et déplacements, s’il vous plaît, faites-le. Ça va faire une grande différence, supplie le Dr Marquis.

Des 22 décès déclarés jeudi, 3 sont survenus dans les dernières 24 heures, 14 entre le 10 et le 15 décembre, 3 avant le 10 décembre et 2 à une date inconnue.

Le total des Québécois morts d’une infection au coronavirus monte à 7635, soit 219 de plus qu'il y a une semaine.

Les hospitalisations continuent aussi d’augmenter, cette fois de 27 par rapport à la veille. Les hôpitaux du Québec comptent donc 1002 personnes hospitalisées en raison de la COVID-19.

De ce nombre, 134 malades se trouvent aux soins intensifs, une hausse de 6.

En une semaine, l'augmentation du nombre d'hospitalisations a été de 131.

Par ailleurs, les tests réalisés chaque jour se maintiennent à un niveau élevé. Ils y en a eu 38 486 mardi.

La vaccination, commencée lundi, va bon train, avec 969 doses de vaccin administrées dans la journée de mercredi, pour un total de 2582 en trois jours.

Laval continue de voir augmenter la proportion de ses habitants ayant contracté la maladie. La région se retrouve pour une autre journée en tête des régions québécoises pour le nombre de cas, enregistrant 321 cas actifs pour 100 000 habitants.

Suivent la région de la Capitale-Nationale et Montréal, avec respectivement 292 et 281 cas actifs pour 100 000 habitants.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui a connu d’importantes éclosions ces dernières semaines et qui a trôné au haut de la liste pendant des jours, se retrouve maintenant en cinquième position de ce triste palmarès, avec 237 cas actifs pour 100 000 habitants, précédé de Lanaudière, dont la proportion est de 244.

Mercredi, la santé publique de Montréal a fait part de son inquiétude devant la progression des cas d'infection à la COVID-19 dans la métropole.

Le gouvernement de François Legault a de son côté apporté quelques assouplissements concernant les rassemblements des Fêtes, indiquant notamment que les personnes monoparentales pourront, comme les personnes seules, visiter une autre bulle familiale que la leur.

Pour sa part, l'Ontario recense un nouveau record de 2432 cas jeudi. La province dépasse les 2000 nouvelles infections pour une troisième journée de suite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !