•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ensemble du Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie maintenant en rouge, les Îles en orange

Route du centre-ville de Cap-aux-Meules.

Les Îles passent en zone orange jeudi (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ensemble du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie sont maintenant en zone rouge, alors que les Îles-de-la-Madeleine sont passées au palier d'alerte orange dans la nuit de mercredi à jeudi.

Plus tôt cette semaine, le gouvernement a annoncé que le palier d'alerte de toutes les régions allait être haussé, à la demande de la santé publique.

L’ouest du Bas-Saint-Laurent rejoint donc l’est de la région en zone rouge, moins de deux semaines après le resserrement des mesures dans les Municipalité régionale de comté de Rimouski-Neigette, de La Matanie, de La Mitis et de La Matapédia.

Une énumération des services qui seront fermés lors du passage en zone rouge: rassemblements privés ou publics interdits, gyms et sports d'équipes, salles de spectacle, cinémas, théâtres, bibliothèques et musées, salles à manger des restaurants et les bars.

Plusieurs services devront fermer lors du passage de la région en zone rouge.

Photo : Radio-Canada

La Gaspésie, dont l'entièreté du territoire était au palier d'alerte orange, passe en zone rouge, alors que l'archipel madelinot, auparavant en zone jaune, devra maintenant composer avec les contraintes de la zone orange.

Plusieurs nouvelles restrictions ont également été imposées mardi par Québec et ce, jusqu’au 10 janvier inclusivement.

Résumé des restrictions entre le 17 décembre et le 11 janvier :

  • Le télétravail est obligatoire pour les personnes qui travaillent dans les bureaux;

  • Toutes les écoles primaires et secondaires seront fermées, mais les écoles spécialisées pour les enfants avec besoins particuliers demeurent ouvertes;

  • Les services de garde demeurent ouverts, mais le gouvernement incite les familles à garder leurs enfants à la maison dans la mesure du possible;

  • Les activités sportives, culturelles et récréatives sont permises à l’extérieur dans les lieux publics, avec un maximum de huit personnes et d’un superviseur;

  • Les personnes seules, incluant leurs enfants, peuvent se joindre à une autre bulle familiale durant cette période.

Les commerces non essentiels, quant à eux, profitent d'une période de grâce pour le magasinage des Fêtes, mais devront fermer à partir du 25 décembre, sur l'ensemble du territoire québécois.

Quel que soit le palier d'alerte et la couleur de la zone, les restrictions extraordinaires imposées aux commerces non essentiels s'appliquent, tant aux Îles-de-la-Madeleine qu'en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent.

De plus, aucune activité sportive ou de loisir organisée n'est permise, sauf à l'extérieur.

En Centre d'hébergement et de soins de longue durée, seules les visites à des fins humanitaires et de personnes proches aidantes sont autorisées.

Des rassemblements aux Îles

Avec le passage en zone orange aux Îles-de-la-Madeleine, les règles concernant les rassemblements sont resserrées : un maximum de six personnes pourront se réunir, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur.

La santé publique recommande de faire un confinement volontaire une semaine avant et une semaine après ces rassemblements.

Les déplacements entre l'archipel et le continent ne sont pas recommandés.

Le gouvernement du Québec indique avoir pris ces mesures pour réduire la pression sur les hôpitaux de la province.

Portrait régional de la pandémie

En comptabilisant les cas survenus au Bas-Saint-Laurent depuis le début de la pandémie, la région enregistre un taux de 571 cas pour 100 000 habitants. C’est au-dessous de la moyenne provinciale, qui s'élève à 1951 cas.

Le Bas-Saint-Laurent a le 13e taux le plus bas des 18 régions que compte le Québec.

La région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, quant à elle, enregistre un taux de 652 cas pour 100 000 habitants, ce qui la place en 6e position.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !