•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentats de 2015 en France : des peines entre 4 ans de prison et la perpétuité

Le verdict a été rendu mercredi pour 14 soutiens des auteurs des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, l’Hyper Cacher et l’assassinat de la policière Clarissa Jean-Philippe.

Laurent Hatchi à la sortie du procès.

Me Laurent Hatchi, avocat de la famille de Clarissa Jean-Philippe, une policière française tuée le 8 janvier 2015.

Photo : afp via getty images / Martin Bureau

Agence France-Presse

La cour d'assises spéciale de Paris a prononcé mercredi des peines allant de quatre ans de prison à la perpétuité dans le procès des attentats qui ont fait 17 morts en région parisienne en janvier 2015.

Elle a condamné à 30 ans de réclusion criminelle le principal accusé, Ali Riza Polat, pour complicité des crimes terroristes commis par les frères Saïd et Chérif Kouachi et Amédy Coulibaly lors des attentats contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo et un magasin Hyper Cacher.

Il échappe ainsi à la réclusion criminelle à perpétuité réclamée par l'avocat général. Son avocate a immédiatement annoncé qu'il ferait appel de sa condamnation.

La compagne en fuite d'Amédy Coulibaly, Hayat Boumeddiene, jugée par défaut pour son rôle dans la préparation des attentats, a été condamnée à la même peine.

Isabelle Coutant-Peyre entourée de journalistes.

Me Isabelle Coutant-Peyre, avocate d'Ali Riza Polat qui a été jugé pour avoir été le bras droit d'Amedy Coulibaly.

Photo : afp via getty images / Martin Bureau

Mohamed Belhoucine, présumé mort en Syrie et qui était jugé par défaut, a été condamné à la plus lourde peine, la prison à perpétuité.

La cour a par ailleurs écarté la qualification terroriste pour six des onze accusés présents, retenant simplement l'association de malfaiteurs.

Un jugement historique

Il aura fallu trois mois d'audiences intenses et chaotiques dans ce procès hors normes pour obtenir ce verdict.

De nombreuses parties civiles ont garni les bancs de la salle d'audience pour la lecture de ce verdict historique. Parmi elles, des proches des victimes des attaques, l'ex-otage de l'Hyper Cacher Lassana Bathily, des survivants du massacre à Charlie Hebdo et notamment son directeur de la rédaction Riss.

Un passant prenant en photo le graffiti représentant les visages des journalistes de Charlie Hebdo.

Près des bureaux du journal Charlie Hebdo, rue Nicolas Appert, à Paris, un graffiti rend hommage aux disparus de la rédaction.

Photo : afp via getty images / Christophe Archambault

Dans un éditorial publié mercredi, le responsable du journal satirique a estimé qu'une fois la décision de la justice rendue, le cycle de la violence [...] se sera enfin refermé, au moins sur le plan pénal car, humainement, les répercussions ne s'effaceront jamais.

Entre le 7 et le 9 janvier 2015, trois jours de terreur avaient secoué la France et fait 17 morts : 11 dans l'attaque contre Charlie Hebdo, 4 dans celle contre la supérette Hyper Cacher et 2 policiers en marge de ces attentats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !