•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-François LeBlanc sera candidat à la mairie de Gatineau

Jean-François Leblanc en entrevue à Radio-Canada.

Jean-François Leblanc est conseiller municipal depuis mars 2016.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean-François LeBlanc, sera candidat indépendant à la mairie de Gatineau pour les élections municipales de 2021.

M. LeBlanc en a fait l’annonce dans une vidéo sur sa page Facebook (Nouvelle fenêtre) mercredi.

Aujourd’hui, je vous annonce que je suis officiellement candidat à la campagne électorale à la mairie de la Ville de Gatineau en novembre 2021, dit-il.

En entrevue avec Radio-Canada, M. LeBlanc s’est dit prêt à faire le saut à la mairie après cinq ans comme conseiller municipal.

J’ai noté plein de choses qu’il faudrait peut-être améliorer à la Ville de Gatineau. J’ai le goût du changement. Je me suis dit que c’était moi la meilleure personne pour le faire, a-t-il avancé.

Parmi les choses à améliorer, M. LeBlanc note entre autres le déneigement, la gestion des poubelles, l’asphaltage et le service aux citoyens.

Quand on est conseiller municipal, on n’a pas tant de pouvoir que ça. On a beau essayer d’amener des solutions, […] faire bouger les choses, c’est très long. Donc je me suis dit qu’en allant un petit peu plus haut, ça allait avoir peut-être une meilleure portée, a-t-il expliqué.

J’ai envie d’amener une différente vision, une différente façon de penser, une différente façon de travailler.

Une citation de :Jean-François LeBlanc, candidat indépendant à la mairie de Gatineau en 2021

Le candidat n’a pas donné de détails quant au programme électoral qu’il présentera dans quelques mois.

Le but de l’annonce, c’était vraiment d’annoncer que je serai là. Je ferai partie de la course et je souhaite que les citoyens viennent me rencontrer pour discuter avec moi, voir c’est quoi leurs suggestions pour améliorer la vie des citoyens de Gatineau, a lancé M. LeBlanc.

Le candidat compte innover pour mener sa campagne, pandémie oblige. J’ai fait beaucoup de porte-à-porte dans mon district en 2016 et en 2017. C’est sûr que cette campagne-là va être plus difficile, a-t-il admis.

L'actuel maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a annoncé en septembre qu'il sera candidat à la mairie de Gatineau en 2021. Après le désistement de l'ancien député de Hull Roch Cholette la semaine dernière, M. Pedneaud-Jobin aura finalement un adversaire.

Des visions différentes

Questionné sur le travail du maire Pedneaud-Jobin, M. LeBlanc a souligné que tout n’est pas noir. Il ne fait pas que du bon [et] il ne fait pas que du mal. Il y a un équilibre dans tout. Il y a une partie des décisions qu’il a prises dans le dernier mandat qui sont aussi mes décisions. J’ai participé, j’ai voté pour, a-t-il lancé.

Mais en ce qui concerne le budget pour l’année 2021, le conseiller du district du Lac-Beauchamp estime que leur opinion est divergente. Lui, ce qu’il a décidé de faire, c’est que la Ville dans sa présentation du budget n’a pas présenté l’option d’un gel de taxe, a-t-il soutenu.

Le conseil municipal de la Ville de Gatineau a adopté son budget pour l’année 2021, qui comprend une hausse des taxes municipales de 2,1 %.

En temps de pandémie, on l’a vu, les autres villes ont fait un effort pour essayer de donner une pause aux citoyens.

Une citation de :Jean-François LeBlanc, candidat indépendant à la mairie de Gatineau en 2021

M. LeBlanc aurait souhaité qu’un scénario de gel de taxes soit présenté aux conseillers le 8 décembre dernier.

J’aurais aimé […] qu’on ait au moins un scénario au budget pour qu’on puisse voir […] qu’est-ce que ça impliquerait de faire un gel de taxes, a-t-il indiqué.

Maxime Pedneaud-Jobin a indiqué qu'il s’agit d’une hausse des impôts qui n’est pas énorme pour les citoyens, mais qui permet à la Ville d’aller chercher plus de 11 millions de dollars supplémentaires.

Avec les informations de Thomas Laberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !