•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fils de Peter Nygard soulagé par l'arrestation de son père

Peter Nygard.

Peter Nygard a été arrêté lundi à Winnipeg. Il fait face à une extradition potentielle vers les États-Unis.

Photo : Associated Press / Annie I. Bang

Radio-Canada

Le fils de Peter Nygard, Kai, se dit soulagé d’entendre que son père a été arrêté, affirmant qu’il travaille depuis des années pour le faire arrêter.

Je suis absolument ravi d'apprendre qu'il va devoir faire face à un procès et passer devant la justice et pas simplement se rendre dans un endroit éloigné avec une somme d'argent, déclare Kai Nygard.

Les révélations et les accusations concernant son père ont été difficiles pour lui. Après tout ce que j’ai entendu, cela a été absolument déchirant parce que j'étais vraiment un fils aimant et fidèle pendant très longtemps, ajoute-t-il.

Une photo de Kai Nygard.

Kai Nygard est soulagé que son père ait été arrêté à Winnipeg.

Photo : Soumis par Kai Nygard

Je ne prends aucun plaisir à entreprendre ces actions contre mon propre père, cela a été absolument dévastateur pour moi de devoir passer par là. Cela me fait mal que mon propre père révèle cette autre personnalité qui est celle d’un monstre.

Le magnat canadien de la mode, originaire du Manitoba, a été arrêté lundi soir dans une maison du quartier Royalwood, à Winnipeg. Il fait face à neuf chefs d’accusation aux États-Unis, dont ceux de racket et de trafic sexuel. Selon un document de cour, les preuves rassemblées aux États-Unis réunissent des témoignages de plus d’une vingtaine de personnes.

Surveillé par la GRC

Dans un document judiciaire, la Gendarmerie royale du Canada indique qu’elle a commencé à surveiller la maison de Peter Nygard le 10 décembre. Les agents l’ont vu regarder discrètement par une fenêtre du sous-sol, mais il n’est jamais sorti pendant que la police était dans les environs.

Selon le dossier judiciaire, les enquêtes concernant Peter Nygard montrent que son comportement criminel a touché des centaines de victimes.

Le préjudice subi par ses victimes comprend non seulement des préjudices économiques et psychologiques, mais également de nombreux cas de relations sexuelles non consensuelles, dont des rapports sexuels en groupe non consensuels, des tentatives de viol et des victimes droguées, ajoutent les documents judiciaires.

Ils précisent, en outre, qu’entre 1995 et aujourd’hui l’homme d’affaires et de multiples complices ont utilisé la force, la fraude et la coercition pour recruter et inciter des femmes adultes et des filles âgées de 14 à 17 ans, à avoir des relations sexuelles rémunérées avec Peter Nygard et, de temps en temps, avec ses associés personnels.

Beaucoup de victimes ont déclaré qu'il avait fait de fausses promesses d'emplois dans le mannequinat ou l'industrie de la mode.

La police craignait qu’il ne s’échappe

Peter Nygard présente un risque de fuite sérieux. Il continue de posséder des fonds substantiels et il a du personnel ou des assistants à sa disposition pour l'aider à prendre des mesures pour fuir , affirment les documents de cour.

En avril, l’homme d’affaires envisageait de voyager à Malte ou aux Bermudes ainsi que la possibilité et la faisabilité de voyager sous un faux nom.

La GRC ajoute qu’elle a obtenu des informations d’une autre agence indiquant que Peter Nygard prend beaucoup de médicaments, qu'il est un homme âgé qui ne va pas bien et qui peut à peine lever les bras au-dessus de la tête. Cette description est en décalage complet avec les affiches de lui dans ses magasins et à l’aéroport de Winnipeg.

Un dessin représentant Peter Nygard.

Un croquis de Peter Nygard à une audience pour son procès en vue d'une extradition potentielle vers les États-Unis tenue à Winnipeg le 15 décembre 2020.

Photo : Radio-Canada / James Culleton

Peter Nygard a liquidé certains actifs récemment et a utilisé des employés de l'entreprise pour extraire de l'argent pour son usage, selon les documents déposés au tribunal.

Par ailleurs, ils révèlent que la maison d'une valeur de 1 million de dollars où il a été arrêté a été achetée par une société à numéro en septembre.

Lubrifiant et argent liquide

Le FBI affirme que Peter Nygard utilisait ses entreprises pour payer le recrutement de victimes, des frais de déplacement de voyage, des chirurgies esthétiques, des avortements et des traitements médicaux.

La police fédérale américaine ajoute aussi qu’il utilisait ses employés et ses fonds pour contrer la publicité négative et la manipulation illégale de témoins.

Les documents judiciaires accusent le magnat de la mode d’avoir agressé des femmes dans ses propriétés de Winnipeg, deToronto et de Falcon Lake, une petite ville du Manitoba. Il utilisait des dîners, des soirées de poker et des fêtes comme outils pour repérer de nouvelles victimes potentielles.

Des courriels qui se trouvent dans les documents judiciaires évoquent également que les préparatifs pour ces fêtes comprenaient le fait de s'assurer qu'il y avait suffisamment de lubrifiant personnel et d'argent liquide pour M. Nygard .

Peter Nygard a régulièrement fréquenté des clubs sexuels et échangistes et a forcé à de nombreuses reprises des copines et des assistants à se livrer à des activités sexuelles de groupe non consensuelles, selon la déposition de la GRC dans des documents judiciaires.

L’homme d’affaires manitobain a toujours maintenu son innocence et nie les allégations portées contre lui. Par l'intermédiaire de son avocat, Peter Nygard affirme que ce ne sont que des mensonges, destinés à détruire sa réputation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !