•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Terre-Neuve-et-Labrador lance une campagne de vaccination en trois phases

Environ 37 000 personnes pourraient être vaccinés d’ici mars, selon la santé publique.

Le premier ministre Andrew Furey tient une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech, le 16 décembre 2020. Il est accompagnée de la médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, Janice Fitzgerald.

Le premier ministre Andrew Furey tient une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech, le 16 décembre 2020. Il est accompagnée de la médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, Janice Fitzgerald.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Terre-Neuve-et-Labrador a détaillé un plan de vaccination en trois phases, mercredi, alors que les premiers travailleurs de la santé s’apprêtaient à recevoir leur vaccin contre la COVID-19.

La santé publique estime pouvoir vacciner environ 37 000 personnes d’ici mars 2021. Pendant cette période, environ 21 000 résidents devraient recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech, dont les premières doses sont arrivées à Saint-Jean, mardi. Quelque 9000 personnes devraient recevoir un deuxième vaccin, celui de Moderna, lorsqu’il est approuvé par Santé Canada.

C’est le début de la fin, mais on n’est qu’à mi-chemin, affirme que la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Janice Fitzgerald, en ajoutant que c’est un plan qui pourrait changer et qui sera mise à jour au fur et à mesure.

Le médecin Jatin Morkar et la médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, Janice Fitzgerald.

Le médecin Jatin Morkar et la médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, Janice Fitzgerald.

Photo : Radio-Canada

Le plan vise à vacciner quatre groupes prioritaires : les aînés qui résident dans une habitation collective comme un foyer de soins de longue durée; les travailleurs de la santé à risque de contracter le virus; les personnes âgées et les résidents de villages autochtones isolés.

Mais les travailleurs de la santé dans l’est de Terre-Neuve seront les premiers à être vaccinés. La santé publique prend la décision parce que le seul vaccin actuellement approuvé par Ottawa — celui de Pfizer-BioNTech — doit être administré à un établissement de santé qui peut garder le médicament à des températures de -70 degrés Celsius.

L'infirmière Ellen Foley-Vik est la première personne de Terre-Neuve-et-Labrador à recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech.

L'infirmière Ellen Foley-Vik est la première personne de Terre-Neuve-et-Labrador à recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech, le 16 décembre 2020 à Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Pour le moment, les fabricants du vaccin demandent au gouvernement provincial de garder et d’administrer le médicament au Centre des sciences de la Santé, l’hôpital principal de Saint-Jean.

La Dre Fitzgerald espère que les professionnels de la santé pourront bientôt recevoir leur vaccin à des cliniques de vaccination établies à Gander, Corner Brook, Labrador City-Wabush, et Happy Valley-Goose Bay. Elle affirme que toutes ces villes seront équipées de congélateurs capables de garder le vaccin Pfizer-BioNTech d’ici fin janvier.

L'infirmière Ellen Foley-Vik est la première personne de Terre-Neuve-et-Labrador à recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech .

Les travailleurs de la santé dans l’est de Terre-Neuve seront les premiers à être vaccinés.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

La phase deux débute une fois que le vaccin de Moderna est approuvé par les autorités fédérales. La Dre Fitzgerald croit que Santé Canada donnera le feu vert au vaccin en janvier. La vaccin de Moderna peut être transporté plus facilement et gardé à des températures moins froides. Lorsque la phase 2 commence, les autres groupes prioritaires qui ne peuvent pas se déplacer pour recevoir le vaccin, seront vaccinés aux cliniques décentralisées.

Le grand public sera vacciné pendant l'été

Le vaccin sera donné au grand public lorsque la province passe à la phase 3, ce qui pourrait avoir lieu vers juin, selon la Dre Fitzgerald.

Pour les gens qui sont en bonne santé, les gens moins âgées, on vise l'été, dit elle.

La santé publique croit que lorsque Terre-Neuve-et-Labrador passe à la phase 3, les vaccins seront plus stables et pourront être transportés et gardés sans les défis logistiques des phases 1 et 2.

La Dre Fitzgerald note que le plan dévoilé mercredi prend en considération plusieurs facteurs, dont la géographie de la province, le moment de l’année, la densité de la population, les défis liés au transport du vaccin et les restrictions des fabricants.

Elle note aussi que la santé publique révisera les règles et les recommandations de la santé publique au cours de sa campagne de vaccination.

Pour le moment, les mesures annoncées par la santé publique restent en vigueur, affirme la Dre Fitzgerald. Il reste beaucoup de travail à faire.

La Dre Fitzgerald croit que tous les résidents de la province pourraient être vaccinés d'ici l'automne 2021.

5 nouveaux cas signalés

Terre-Neuve-et-Labrador a signalé cinq nouveaux cas de COVID-19, mercredi. Tous les cas sont liés aux voyages à l'extérieur de la province.

Quatre cas ont été recensés dans l’est de Terre-Neuve et un cas a été découvert dans la région centrale de Terre-Neuve.

Les premiers vaccins sont arrivés le 15 décembre

Le premier chargement du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 est arrivé mardi, à l’aéroport de Saint-Jean. Le premier ministre avait alors promis que les premières doses seraient administrées mercredi, à l’hôpital principal de la capitale provinciale.

Une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 photographié le 16 décembre 2020 à Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Terre-Neuve-et-Labrador a reçu 1950 doses du vaccin, mardi, et devra recevoir 1950 autres la semaine prochaine. Le gouvernement provincial n’a pas indiqué quand les prochaines livraisons pourraient arriver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !