•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maisons de retraite demandent le même dépistage que dans les foyers pour aînés

Gros plan sur la main d'une personne agée qui joue à un puzzle.

Les maisons de retraite en Ontario réclament les mêmes mesures de dépistage que dans les centres de soins de longue durée.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le dépistage devrait être obligatoire pour tous les employés et les fournisseurs de service dans les maisons de retraite, y compris les travailleurs de l'extérieur, selon l'association représentant les exploitants de ces résidences en Ontario.

À l'heure actuelle, les employés doivent subir un test toutes les deux semaines, selon la directive provinciale.

Mais les travailleurs de l'extérieur qui viennent offrir certains services dans les résidences de retraités ne sont pas toujours assujettis à cette règle, selon le regroupement Ontario Retirement Communities Association (ORCA).

L'association demande à la province d'appliquer les mêmes directives que dans les centres de soins de longue durée.

Nous voulons protéger nos aînés, qu'ils soient aussi bien protégés que possible, dit la présidente de l'association ORCA, Cathy Hecimovich.

Je suis choqué. Je m'attendrais à ce que le gouvernement de l'Ontario ait des normes beaucoup plus strictes, affirme Frank Glosnek, dont la mère Helena a contracté la COVID-19 en novembre dans sa maison de retraite à Stratford.

À l'heure actuelle, il y a 770 maisons de retraite autorisées en Ontario. Certaines de ces résidences ressemblent à des immeubles d'appartements où les aînés vivent de façon plutôt autonome, alors que d'autres offrent une variété de services qui s'apparentent plus à ceux d'un centre de soins de longue durée.

Hausse des éclosions

Selon le bilan publié par Santé publique Ontario mardi, 79 maisons de retraite font actuellement face à une éclosion de COVID-19.

Depuis septembre, le nombre d'éclosions a augmenté de 70 %, alors que le nombre d'infections chez le personnel est en hausse de 65 %. Le nombre total de décès parmi les résidents a grimpé de 40 %.

Pour le Dr Zain Chagla, spécialiste des maladies infectieuses à l'Hôpital St. Joseph's de Hamilton, le risque dans ces résidences est le même que dans les foyers pour aînés.

Le fait d'avoir plus de dépistage [chez les travailleurs] ne va pas nécessairement empêcher la transmission du virus, dit-il, mais ça permettrait de détecter ces cas pour prévenir l'infection des patients.

Pour sa part, le ministère de la Santé affirme qu'il va s'assurer de clarifier les consignes auprès des fournisseurs de service pour qu'ils se soumettent à un test de dépistage chaque deux semaines. La province ajoute qu'elle étudiera la requête des exploitants des maisons de retraite, qui souhaitent un dépistage obligatoire accru.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !