•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Livraisons de blouses de protection : mission accomplie pour Les textiles Patlin

Une entreprise de Saint-Paulin vient de terminer un impressionnant carnet de commandes. Les textiles Patlin et leurs partenaires ont confectionné 350 000 blouses de protection pour du personnel soignant partout au pays.

Une couturière avec un masque qui coud une blouse de protection dans l'usine.

Les couturières des Textiles Patlin, à Saint-Paulin, ont rapidement appris à confectionner des blouses de protection.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

Radio-Canada

Au début de la pandémie, le printemps dernier, l'usine des Textiles Patlin a perdu plusieurs commandes de rideaux. Elles ont été rapidement remplacées par des demandes de blouses de protection.

La vice-présidente des Textiles Patlin, Sonia Chevalier, explique que l’entreprise a dû trouver des partenaires pour répondre à la demande. Seuls, avec les quantités énormes qu'ils nous demandaient, on n’aurait pas été capables, dit-elle.

Une couturière qui étend un tissu sur une table.

Les blouses de protection cousues à Saint-Paulin ont été envoyées partout dans la province et même dans l'Ouest canadien.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

Les établissements de santé de la région ont été les premiers à cogner à la porte de l'entreprise, mais très vite, des professionnels de la santé de partout dans la province et même d’ailleurs au pays se sont tournés vers l'entreprise de Saint-Paulin. Des commandes sont notamment venues de l’Alberta, du Manitoba et de la Colombie-Britannique.

Sonia Chevalier avec une jaquette dans les mains dans l'usine avec Patrice Chevalier, qui a lui aussi une jaquette dans les mains.

La vice-présidente des Textiles Patlin, Sonia Chevalier, et Patrice Chevalier, président de l'entreprise

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

La vice-présidente, Sonia Chevalier, espère que les gouvernements vont continuer à se tourner vers l'approvisionnement local pour les besoins de protection en santé.

Quand surviennent des situations d'urgence comme ça, c’est important que ce soit livré rapidement. On a prouvé qu'on est capables, dit-elle. On a les gens. On a les infrastructures. Il faut tenter de garder tout ce qui peut rapporter des sous ici, chez nous.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Trois jaquettes de protection étalées sur une table.

L'entreprise a terminé depuis deux semaines de livrer l’équipement de protection individuelle, mais elle demeure bien occupée avec la demande croissante dans le secteur de la décoration, sa vocation initiale.

D’après le reportage de Catherine Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !