•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hôpitaux ontariens doivent se préparer à un afflux de patients

L'enseigne de l'urgence à l'extérieur de l'Hôpital Sunnybrook à Toronto.

Les hôpitaux doivent se préparer à accueillir de 10 à 15 % de patients de plus.

Photo : La Presse canadienne / Doug Ives

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Santé Ontario demande aux hôpitaux de se préparer à une augmentation des hospitalisations de patients atteints de la COVID-19, en raison de l'importance de la transmission communautaire.

Nous sommes entrés dans une phase plus critique de la pandémie au cours de laquelle la transmission communautaire est très répandue, a écrit mardi aux directions d'hôpitaux Matthew Anderson, de Santé Ontario, l'organisme provincial qui coordonne le système de santé.

Les hôpitaux en zones grises (confinement) et rouges doivent pouvoir accueillir de 10 à 15 % de patients adultes de plus en 48 heures pour admettre des personnes atteintes de la COVID-19. Cela inclut les lits disponibles et le personnel nécessaire pour s’occuper de ces malades.

Les interventions chirurgicales qui doivent absolument avoir lieu dans des délais rapprochés, comme les opérations pour les problèmes cardiaques, pour certains cancers et pour les greffes, doivent se poursuivre.

Celles dont le report ne compromet pas la santé du patient pourront être reportées.

Il parle en point de presse

Matthew Anderson, PDG de Santé Ontario

Photo : Radio-Canada

Selon le plan de Santé Ontario, ces hôpitaux doivent travailler avec les autres établissements et services de santé de la région (centre de réhabilitation, foyers de soins de longue durée, soins à domicile) pour permettre à des patients d’obtenir leur congé ou d’être transférés, ce qui libérera des places.

Notre capacité à traiter les patients (qu’ils soient atteints de la COVID-19 ou non) est menacée, selon Matthew Anderson. Conséquemment, nous demandons aux hôpitaux de travailler ensemble, encore davantage, pour s’assurer d'avoir assez de lits pour traiter les patients, de manière sécuritaire et efficace.

Les hôpitaux des zones vertes, jaunes et orange devront élaborer un plan pour atteindre rapidement l’objectif de 10 à 15 % de patients supplémentaires si la région devait passer à un palier de restriction supérieur.

En Ontario mardi, 921 patients atteints de la COVID-19 étaient hospitalisés, selon les chiffres de la santé publique, dont 249 aux soins intensifs.

Depuis la semaine dernière, des hôpitaux et plusieurs associations de professionnels de la santé lancent un cri d'alarme et mettent en garde contre les risques de voir des traitements et des opérations reportés.

Une rencontre d'urgence du conseil d'administration de l'Association des hôpitaux de l'Ontario aura lieu mercredi, pour discuter de la situation des hôpitaux qui risquent d'être submergés, en raison de la pandémie, selon son directeur Anthony Dale.

D'après les informations de Mike Crawley de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !