•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des écoles du Nouveau-Brunswick annulent encore une fois le bal de finissants

Des pieds dansant

La tenue des bals de finissants est encore une fois compromise par la pandémie de COVID-19.

Photo : iStock Photo

Deux écoles du Sud-Est ont annoncé que les festivités de fin d’année scolaire seront encore une fois modifiées pour les élèves qui terminent leur parcours scolaire en 2021.

Dans un message envoyé aux parents mardi, la direction des écoles Mathieu-Martin de Dieppe et l’Odyssée de Moncton expliquent qu’il y aura une remise de diplômes semblable à celle du printemps dernier, mais que la tenue du traditionnel bal est exclue.

Des enseignants applaudissent alors qu'un élève marche vers l'entrée de l'école.

Les enseignants ont accueillis les élèves sur un tapis rouge en septembre dernier à l'école L'Odyssée de Moncton.

Photo : Radio-Canada / Louis-Philippe LeBlanc

Effectivement en temps de pandémie, les rassemblements ne sont pas permis, donc organiser un bal ne sera pas possible, peut-on lire dans la même lettre envoyée aux parents des deux écoles.

Au Nouveau-Brunswick, la limite pour les rassemblements publics est de 50 personnes dans la phase jaune (Nouvelle fenêtre) de rétablissement. Il est aussi exigé que la distanciation physique soit possible.

La santé publique indique sur son site que le retour en phase verte sera possible seulement lorsque le vaccin contre la COVID-19 sera administré à un nombre assez grand de personnes pour assurer une immunité collective.

Le premier ministre Justin Trudeau s’est donné comme objectif de vacciner l’ensemble de la population canadienne d'ici septembre 2021.

La direction a donc voulu aviser les jeunes plus tôt que tard pour éviter les déceptions et permettre aux familles de prévoir des célébrations plus intimes.

Du côté du District scolaire francophone Nord-Est, on indique ne pas avoir eu écho d’écoles qui auraient déjà pris cette décision.

Enfin, au District scolaire francophone Nord-Ouest, une porte-parole explique que cette option ne semble pas sur la table pour nos écoles secondaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !