•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des doses du vaccin de Moderna arriveront plus tôt que prévu au Canada

Des personnes assises à des bureaux derrière des micros et devant des drapeaux canadiens.

Le major-général Dany Fortin, la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement Anita Anand et le premier ministre Justin Trudeau lors du point de presse de mardi, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Sean Kilpatrick

Le Canada recevra 168 000 doses du vaccin de Moderna dans les 48 heures qui suivront son approbation par Santé Canada, qui s'annonce imminente, a annoncé mardi Justin Trudeau.

Le premier ministre canadien n'a pu dire quand cette homologation surviendra, mais il a indiqué que l'entente conclue avec Moderna prévoit la livraison de ces doses d'ici la fin du mois de décembre.

Cette nouvelle signifie que nous pourrons prendre encore plus d'avance pour protéger les Canadiens, s'est-il félicité lors d'une conférence de presse tenue à Ottawa.

Jusqu'ici, seul le vaccin de Pfizer-BioNTech a été approuvé par Santé Canada, mais de hauts responsables du ministère ont indiqué la semaine dernière que le processus est très avancé pour celui de Moderna.

L'agence américaine des médicaments (FDA), qui a approuvé le vaccin de Pfizer-BioNTech après le Canada, a d'ailleurs laissé entendre ce matin que le vaccin de Moderna pourrait être approuvé d'ici la fin de la semaine.

Le premier ministre Trudeau a indiqué que le Canada recevra en outre 200 000 doses supplémentaires du vaccin de Pfizer-BioNTech la semaine prochaine.

Ces doses pourront être acheminées à 70 sites d'injection différents par la compagnie, soit 56 sites de plus qu'à l'heure actuelle.

[Il y aura] 70 sites la semaine prochaine. Certaines provinces se limitent à augmenter d'un ou deux sites, d’une façon plus progressive. D’autres ont davantage de capacité, de population, et ont décidé d’activer davantage de sites.

Le major-général Dany Fortin, responsable de la logistique de la campagne de vaccination

Advenant l'approbation rapide du vaccin de Moderna, le Canada est donc en voie de recevoir 417 000 doses de vaccin avant le début de 2021, a précisé M. Trudeau.

Un vaccin destiné en partie aux communautés éloignées

Le vaccin de Moderna est très attendu pour la simple et bonne raison que la logistique entourant sa distribution est beaucoup plus simple que celle encadrant celui de Pfizer-BioNtech.

Ce dernier doit initialement être conservé à des températures inférieures à -70 °C; celui de Moderna doit plutôt l'être à -20 °C, ce qui ne nécessite pas des congélateurs à la fine pointe de la technologie.

Évoquant cette différence, le premier ministre Trudeau a d'ailleurs fait savoir que des doses de ce vaccin seront expédiées dans les territoires canadiens, mais aussi dans des communautés éloignées, notamment autochtones.

Il n'a cependant pas pu dire à quel moment des campagnes de vaccination pourront commencer dans ces territoires peu peuplés.

Nous travaillons pour assurer que la planification logistique sera prête quand les vaccins seront disponibles, et nous avons déjà expédié des congélateurs de qualité médicale dans le Nord, a-t-il dit.

Dès que nous aurons le feu vert [de Santé Canada], nous serons prêts à aller de l'avant.

Selon le sous-administrateur en chef de l'ASPC, le Dr Howard Njoo, les défis logistiques que présente la distribution du vaccin de Pfizer-BioNTech ont poussé les territoires à demander de ne recevoir que le vaccin de Moderna.

Si la distribution de vaccins au pays s'effectue globalement au prorata de la population, dans les faits, les provinces recevront donc une proportion un peu plus importante du vaccin de Pfizer-BioNTech que ce qui était prévu.

Lundi, les gouvernements du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut ont tous fait savoir qu'ils s'attendaient à recevoir suffisamment de doses pour vacciner rapidement 75 % de leur population.

Justin Trudeau a aussi annoncé mardi que son gouvernement investit 6,7 millions de dollars dans la compagnie Arch Biopartners, basée à Toronto, pour soutenir le développement d'un médicament pour traiter les personnes qui développent la forme la plus sévère de la COVID-19.

L’investissement a été effectué sur la recommandation du Groupe de travail sur les thérapeutiques de la COVID-19 du gouvernement.

Jour 2 de la campagne de vaccination

Les ententes conclues avec Pfizer-BioNTech et Moderna prévoyaient initialement que la première allait livrer 4 millions de doses de son vaccin au cours du premier trimestre de 2021, contre 2 millions pour la seconde.

Ottawa a finalement annoncé le 8 décembre que 249 000 doses initiales du premier vaccin seraient livrées d'ici la fin de l'année. L'entente conclue avec Moderna est donc la deuxième du genre à être annoncée en une semaine.

Au total, le Canada a réservé 76 millions doses du vaccin de Pfizer-BioNTech et 40 millions de celui de Moderna. Il a aussi conclu des ententes pour des centaines de millions d'autres doses avec d'autres compagnies.

Lundi, de premiers citoyens canadiens ont reçu le vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech à Québec, Montréal et Toronto.

Au Québec, ce sont les résidents des CHSLD et les membres du personnel qui se font vacciner en premier; en Ontario, ce sont les employés des foyers de soins de longue durée qui ont priorité.

La campagne de vaccination a aussi débuté à Ottawa mardi matin et de premiers vaccins doivent également être offerts plus tard aujourd'hui en Colombie-Britannique et en Alberta.

Les autres provinces procéderont à de premières inoculations au cours des prochains jours.

Depuis le début de l’épidémie, plus de 471 000 Canadiens ont contracté la COVID-19, mais 381 000 en sont rétablis. Plus de 13 500 personnes y ont cependant succombé et au moins 76 000 cas sont toujours actifs à l’heure actuelle.

Le Québec, l’Ontario et l’Alberta sont les provinces les plus touchées, mais la situation est également sérieuse en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Manitoba. La semaine dernière, le Canada recensait en moyenne 6500 nouveaux cas de la maladie chaque jour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !