•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : François Legault annonce une pause du temps des Fêtes

François Legault de profil.

Le premier ministre François Legault appelle les Québécois à faire un autre effort.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Mathias Marchal

Le premier ministre du Québec François Legault a annoncé une série de nouvelles restrictions, dont la fermeture de tous les commerces non essentiels du 25 décembre au 10 janvier inclusivement.

Cette fermeture entraînera l’annulation des soldes d'après Noël, mais elle permettra de relâcher de la pression sur les hôpitaux où l'on recense actuellement 7411 travailleurs absents.

On voit la lumière au bout du tunnel, même si elle est encore un petit peu loin.

François Legault, premier ministre

Dans les commerces qui pourront rester ouverts, seuls les produits essentiels pourront être vendus. Ça va permettre une équité avec les petits commerces québécois, a déclaré le premier ministre François Legault en conférence de presse.

Il s’agit des aliments et des produits d’hygiène, des produits pharmaceutiques, des articles médicaux, orthopédiques et de soin de la vue, des outils ou matériaux de construction, des produits pour les exploitations agricoles (mécanique, engrais), des mets pour emporter, des produits pour les animaux, des équipements de travail (sécurité et protection), des pièces pour les véhicules.

D'autres commerces pourront rester ouverts, comme ceux qui offrent des services de réparation électronique et les dépanneurs. Une liste complète est offerte en ligne (Nouvelle fenêtre).

Coiffeurs, boutiques de vêtements, salons de soins esthétiques et spas devront, par exemple, fermer à partir du 25 décembre, mais les dentistes et les ostéopathes pourront rester ouverts.

La carotte et le bâton

Les manufacturiers et les quincailliers resteront ouverts, mais ils ne pourront pas vendre, par exemple, de machine à café ou d'électroménagers, a illustré M. Legault qui souligne que des visites de vérification seront renforcées.

Pour tenter d’aplatir la courbe, le télétravail sera obligatoire pour les employés de bureau dont la présence n’est pas essentielle.

À l’instar des écoles secondaires, toutes les écoles primaires resteront fermées jusqu’au matin du 11 janvier. Hier, 181 classes de plus ont dû fermer, ce qui totalise 1503 classes fermées, a souligné le premier ministre. Il est temps que les vacances arrivent, a-t-il lancé.

Durant la semaine du 4 janvier, le service de garde à l’école sera offert uniquement aux travailleurs essentiels figurant sur la liste du gouvernement (Nouvelle fenêtre). Les garderies resteront ouvertes, mais les parents qui le peuvent sont invités à garder leurs enfants chez eux.

Y a-t-il un risque de prolongation de la fermeture des écoles comme lors du premier confinement? Le risque est faible, on veut rouvrir les écoles le 11 janvier. En attendant, il va y avoir des cours à distance, a répondu le premier ministre.

Changements de zone

Une personne seule pourra ainsi sortir et visiter les membres d’une bulle familiale, mais une seule pendant la période de « cocooning ».

Ça permettra aux étudiants et aux grands-parents de visiter leurs familles. S’il y a plusieurs rencontres, il faudra que ce soit toujours dans la même bulle familiale.

François Legault, premier ministre

En outre, à partir du 17 décembre, les regroupements extérieurs seront autorisés dans la limite de huit personnes et uniquement dans les lieux publics. On ne veut pas de rassemblements statiques, a-t-il avisé.

Le Jardin botanique de Montréal sera ainsi rouvert. Le hockey, le ski et les sports extérieurs pourront être pratiqués en respectant la limite de huit personnes, en excluant l’entraîneur.

Afin d’éviter les rassemblements, les villes en zone orange passeront au rouge et celles en zone jaune passeront à l'orange.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !