•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles lumières dans les lampadaires de Rouyn-Noranda

La façade de l'hôtel de ville de Rouyn-Noranda l'hiver.

L'hôtel de ville de Rouyn-Noranda

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Le conseil municipal de la Ville de Rouyn-Noranda a approuvé lundi soir l’octroi d’un contrat de plus de 1 445 000 $ pour l’achat et l’installation de lumières de rue Del.

L’entreprise Énergère a obtenu le contrat pour installer des lumières Del pour illuminer les rues de la Ville, notamment dans le secteur urbain.

L'avenue du Lac à Rouyn-Noranda enneigée.

L’installation de ces lumières devrait avoir lieu au cours de la prochaine année (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

La greffière à la Ville de Rouyn-Noranda Angèle Tousignant indique qu'il s’agit du remplacement de l’ensemble des lampadaires sur le territoire. Il s'agit d’un contrat qui a fait l’objet d’un appel d’offres de la Fédération québécoise des municipalités pour obtenir le meilleur prix possible.

Une chanson de Noël anti-pipeline

Quatre membres de la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda (CAP-RN) ont chanté une chanson aux conseillers municipaux lundi soir pour exprimer leur opposition au projet du pipeline de Gazoduq.

Ce projet de GNL Québec inclut un pipeline qui doit traverser l'Abitibi pour se rendre à l’usine de liquéfaction de l’entreprise GNL Québec au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Stéphane Hénault et trois autres membres de la CAP-RN ont chanté Le Pipeline dans nos campagnes, inspiré de l’air de la chanson Les anges dans nos campagnes.

Trois personnes chantent devant les membres du Conseil de ville.

« Le pipeline dans nos campagnes viendrait détruire nos écosystèmes... Gazoduc, ton projet est caduc », chantaient les personnes présentes.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Stéphane Hénault a rappelé que la CAP-RN maintient ses activités pour s’opposer au projet.

On a participé et assisté au bureau d’audiences publiques qui s’est déroulé il y a quelques semaines au Saguenay, et encore une fois ça nous a permis de constater que ce projet ne s’inscrit pas dans un projet de développement durable pour le Québec, dit-il. Ce n’est pas vraiment un projet qui est porteur d’avenir, les jeunes ne se retrouvent pas vraiment dedans.

L’année dernière, des membres de la CAP-RN avaient aussi présenté une chanson sur un air des Fêtes au conseil municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !