•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une plateforme pour récompenser les Sherbrookois qui délaissent la voiture

Une personne compose un numéro sur son cellulaire.

Une plateforme collaborative sherbrookoise visera à récompenser les automobilistes qui délaissent leur voiture en solo au profit d’un mode de transport actif (archives).

Photo : Associated Press

Radio-Canada

Un projet-pilote qui vise à récompenser les automobilistes qui délaissent leur voiture au profit d’un mode de transport actif a été présenté aux élus du conseil municipal, lundi soir.

Il s’agit d’une plateforme collaborative sous forme d’application pour téléphone intelligent. Les citoyens qui choisiront de se déplacer en marchant, avec leur vélo, en transport en commun ou encore en covoiturage pourront bénéficier de rabais auprès de commerces locaux.

L’objectif principal de cette plateforme est de relancer l’économie locale et l’attractivité des modes de transport durables, a indiqué Louis-André Neault, directeur du marketing, qualité de services et partenariats à la Société de transport de Sherbrooke (STS), lors d’une présentation, lundi. C’est sans compter l’impact sur les gaz à effet de serre, poursuit-il.

D’une durée de deux ans, le projet-pilote coûtera un peu plus de 300 000 $, mais il pourra bénéficier de subventions à hauteur de 50 %. Le financement de la Ville sera à la hauteur de 30 000 $. Le montant restant, soit 120 000 $, sera déboursé par différents partenaires incluant la Ville, le Cégep de Sherbrooke ou encore l’Université de Sherbrooke.

Une étude de faisabilité liée à la mise en place d'une telle plateforme a d’ailleurs été menée auprès de 250 panélistes de la STS. Plus de 80 % des répondants ont fait savoir qu’ils seraient intéressés ou très intéressés par une telle application. De plus, les deux tiers d’entre eux ont fait savoir qu’ils étaient pour des récompenses provenant uniquement de commerçants locaux.

D’ailleurs, un peu plus de la moitié des répondants pensent que ce programme les inciterait à se déplacer davantage en mode durable.

Une initiative saluée par les élus

Ce projet-pilote a reçu un accueil unanime auprès des élus, lundi. Pour le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, il s'agit d'une bonne initiative, surtout que la Ville de Sherbrooke en sera l’un des partenaires.

C’est un projet qui est rassembleur et qui va cadrer parfaitement avec l’objectif de relancer notre économie locale dans le contexte de la pandémie. [...] Il y aura aussi des effets bénéfiques pour l’environnement, croit-il

Le conseiller du district de l'Université, Paul Gingues, parle d’un projet novateur. Pour la conseillère du district de Rock Forest Annie Godbout, ce projet pilote implique un changement de culture.

Si on peut donner une récompense aux gens et accélérer cette transformation, ça peut être intéressant, car en environnement, chaque geste compte, souligne-t-elle.

La conseillère du district d'Ascot Karine Godbout, également présidente du comité de l’environnement de la Ville de Sherbrooke, salue elle aussi l’initiative de ce projet, qu’elle qualifie de stimulant. C’est une belle initiative qui fait une pierre deux coups et qui parle d’économie, d’achat local et de valoriser la mobilité durable. On veut faire changer nos habitudes. On sait à quel point ce n’est pas facile, lance-t-elle.

Il y en a beaucoup qui courent après les escomptes et les points. Ça va peut-être inciter les gens à prendre davantage l’autobus pour avoir droit à ces rabais. [...] C’est un bon moyen de se mobiliser, pense pour sa part Danielle Berthold, conseillère du district de Desranleau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !