•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blaine Higgs hésite maintenant à privatiser Cannabis NB

De jeunes hommes attendent devant la porte de Cannabis NB.

Au second trimestre, les ventes de la société ont bondi de 87% et les profits sont en hausse.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement de Blaine Higgs pourrait faire volte-face dans le dossier Cannabis NB, et ne plus vendre la société de la Couronne. Après plusieurs mois de bonnes recettes, les progressistes-conservateurs estiment maintenant qu’il y a peut-être de l’argent à gagner avec la vente du cannabis au Nouveau-Brunswick.

Il faut s’assurer que nous obtenions le maximum de valeur, tout en protégeant la santé.

Une citation de :Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Les récentes données financières de Cannabis NB ont semé le doute chez le premier ministre.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, lors de la rencontre virtuelle avec Justin Trudeau et les premiers ministres des provinces sur les transferts en santé, le 10 décembre 2020.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, le 10 décembre 2020

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Au second trimestre, les ventes de la société ont bondi de 87 % et les profits sont en hausse.

Il s’agit de voir si ces résultats se reproduiront à long terme, ou s’il ne s’agit que d’une hausse liée à la pandémie, a lancé Blaine Higgs.

L’opposition divisée

Selon le député libéral de Moncton-Centre, Robert McKee, la COVID-19 n’y est pour rien.

Le député croit que la rentabilité actuelle est en partie attribuable aux ajustements des prix, à l'arrivée des produits comestibles, ainsi qu'à des changements apportés par le directeur général et président de Cannabis NB, Patrick Parent.

Pour les libéraux du Nouveau-Brunswick, qui ont mis en place le réseau de succursales de Cannabis NB, la volte-face du premier ministre n’est pas une surprise.

Le gouvernement Higgs a manqué de patience avec le dossier Cannabis NB. On aurait dû patienter. Comme toute nouvelle entreprise, ça peut prendre du temps avant qu’elle devienne rentable.

Une citation de :Robert McKee, député libéral de Moncton-Centre

Les libéraux souhaitent que l’appel d’offres pour la vente de Cannabis NB soit annulé, purement et simplement.

Pendant ce temps, l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick exerce toujours une pression pour que Cannabis NB soit vendue au secteur privé.

Kris Austin, habillé dans un style décontracté, répond à une question.

Le chef de l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, Kris Austin

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

La dernière chose à laquelle le gouvernement devrait participer est la vente au détail du cannabis, dit noir sur blanc le député de Fredericton-Grand-Lake et chef de l’Alliance des gens, Kris Austin.

Mais maintenant que les profits sont au rendez-vous, le premier ministre Blaine Higgs estime qu’une nouvelle évaluation de Cannabis NB est nécessaire.

Il a fait entendre qu’une décision pourrait être annoncée d’ici la fin de l’année.

D’après le reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !