•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première personne vaccinée contre la COVID-19 à Ottawa

Jo-Anne Miner est sur le point de se faire vacciner contre la COVID-19.

Jo-Anne Miner est la première de 100 personnes à recevoir le vaccin contre la COVID-19 mardi à Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les premiers vaccins contre la COVID-19 ont été administrés mardi matin à Ottawa. Jo-Anne Miner est la première personne à recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech dans la capitale nationale.

C’est à 8 h que l’infirmière Venus Lucero a administré le premier vaccin contre la COVID-19 à Mme Miner, préposée aux soins personnels au foyer St. Patrick’s.

À sa sortie de l’hôpital, la préposée se disait ravie que la vaccination ait été entamée. Je suis excitée. Je suis heureuse, a-t-elle dit. Il faut commencer quelque part et si je suis la première, j’espère que ça donnera envie aux autres à venir et le faire.

Mme Miner s’apprêtait à se rendre au foyer St. Patrick’s, là où elle travaille depuis 20 ans. C’est très émouvant, parce que tu vois ces personnes vulnérables. […] Elles doivent rester dans leur chambre. […] Les gens qu’ils voient le plus, c’est nous, a-t-elle souligné.

La préposée Suzanne Zorz fait partie des premières personnes vaccinées. Je me sens bien, formidable. Je suis très reconnaissante pour l’opportunité d’être vaccinée, a-t-elle lancé quelques instants après avoir reçu le vaccin. Mme Zorz a ensuite pris la direction de son travail, au Glebe Center.

Mardi, une centaine d'employés de foyers de soins de longue durée d’Ottawa reçoivent leur première dose du vaccin Pfizer-BioNTech. Ils font partie des 1500 travailleurs de la santé d'Ottawa qui se feront vacciner contre la COVID-19 cette semaine.

Le premier ministre Justin Trudeau s'est d'ailleurs rendu à l'Hôpital d'Ottawa pour l'occasion en compagnie de la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu. Ils ont entre autres discuté avec l'infirmière Venus Lucero qui a administré le premier vaccin à Ottawa.

Quelle belle journée, a lancé M. Trudeau après sa visite. Ça fait deux jours que je suis émotive. La lumière brille. Maintenant on peut le voir, s'est exclamée à son tour Mme Hajdu.

Le premier lot comprenant 6 000 doses du vaccin Pfizer-BioNTech est arrivé tard en soirée dimanche à l’aéroport de Hamilton, en Ontario. Lundi matin, des camions de livraison de l’entreprise UPS prenaient la direction de l’Hôpital d’Ottawa et le réseau University Health Network, à Toronto.

Nous ne voulons pas perdre de temps, et c’est pourquoi nous passons à l’action rapidement, a déclaré, en entrevue avec CBC, le général à la retraite Rick Hillier, qui dirige le groupe de travail de la province sur la vaccination.

Cargaisons remplies de vaccins sortant d'un avion commercial.

Les premières doses de vaccins contre la COVID-19 sont arrivées dimanche à des points d'entrée sélectionnés au Canada, dont à l'aéroport de Hamilton en Ontario.

Photo : Cpl Matthew Tower

Le personnel de la santé prioritaire

Alors qu’au Québec ce sont les résidents des CHSLD et les membres du personnel qui se feront vacciner en premier, en Ontario, ce sont les employés des foyers de soins de longue durée qui ont priorité. Ils sont choisis par un système de loterie, c’est-à-dire par tirage aléatoire. La vaccination se fera de façon volontaire.

En tout, 3 000 doses seront divisées entre les membres du personnel des foyers de soins retenus dans la capitale nationale. Parmi ceux-ci figurent le Perley and Rideau Veteran’s Health Center, le Glebe Center, le Revera Carlingview Manor Long Term Care Home et le centre St. Patrick’s.

Vue du foyer de soins St. Patrick's d'Ottawa.

Les employés du foyer de soins de longue durée St. Patrick's comptent parmi les premiers de l'Ontario à recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Lafrenière

Ils sont tous extrêmement fatigués. Ils travaillent d’arrache-pied depuis 10 mois pour combattre ce virus, sauver des vies et éviter que des familles soient détruites. C’est maintenant à leur tour de recevoir une dose d’espoir, une dose du vaccin, explique le responsable de la campagne d’immunisation Rick Hillier.

Cette lueur de soulagement est extrêmement bien accueillie par les employés de la santé.

Une citation de :Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario

Je crois que les employés des foyers de soins vont saisir cette opportunité pour non seulement se protéger et protéger leurs familles, mais aussi protéger leurs patients vulnérables pour qui la COVID-19 représente un réel danger, se réjouit le président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario.

L’Hôpital d’Ottawa est chargé de la vaccination des premiers vaccinés dans la région.

Des affiches ont été placées devant le centre de vaccination de l'Hôpital d'Ottawa.

Il faut prendre un rendez-vous pour obtenir le vaccin contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

Toutefois, seulement une centaine de doses seront administrées mardi, précise Renée Légaré, vice-présidente exécutive et chef des Ressources humaines à l’Hôpital d’Ottawa : Mardi sera le test ultime pour ensuite accélérer [la vaccination] le plus possible.

Une deuxième dose déjà disponible

Pour que le vaccin Pfizer-BioNTech soit efficace, il doit être administré à deux reprises, à trois semaines d'intervalle.

Alors qu’au Québec tous les vaccins reçus dimanche seront donnés cette semaine, seule la moitié du lot sera administrée en Ontario. Ainsi, les personnes déjà vaccinées sont assurées de recevoir leur deuxième dose.

Si jamais il y a une interruption de distribution de la part du fournisseur, les personnes déjà vaccinées vont tout de même pouvoir recevoir leur deuxième dose.

Une citation de :Rick Hillier, président du groupe de travail provincial sur la vaccination

Au Québec, ils vont espérer que les autres doses arrivent à temps, mais espérer n’est pas une méthode efficace. Ce n’est pas comme cela que nous comptons fonctionner, soutient le général à la retraite.

Par exemple, comme 358 doses sont destinées aux employés du centre Perley et Rideau à Ottawa, sur les 800 employés, seulement 179 seront vaccinés au cours des prochains jours.

Les deuxièmes doses de vaccin seront conservées dans des congélateurs à l’Hôpital d’Ottawa et seront administrées aux mêmes employés, dans 21 jours.

L'Hôpital d'Ottawa en hiver.

L’Hôpital d’Ottawa est chargé de la distribution des vaccins à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Lafrenière

À la fin de la première semaine de vaccination, les équipes responsables de l'administrer dans les établissements d'Ottawa et de Toronto devront présenter un rapport à M. Hillier, qui fera état des défis qu'elles ont affrontés et de la façon qu'elles les ont relevés.

Ces rapports serviront ensuite de guide aux autres hôpitaux de la province lorsqu’ils recevront à leur tour leurs doses, explique le général à la retraite. L'objectif est d’établir un programme de vaccination contre la COVID-19 à l’échelle provinciale.

L’Hôpital d’Ottawa sera donc amené à jouer un rôle de premier plan dans son élaboration.

Qu’en est-il pour l’Outaouais?

Pour l’instant, le CISSS de l’Outaouais n’est pas en mesure de confirmer quand les premiers vaccins feront leur arrivée dans la région. Toutefois, il assure dans un courriel que le CISSS de l'Outaouais est prêt pour le déploiement de la vaccination COVID-19. Les professionnels de la santé se préparent activement à vacciner en Outaouais.

Au Québec, deux CHSLD ont été ciblés pour la distribution du premier lot de vaccins et des résidents ont commencé à être vaccinés lundi.

Avec les informations d’Antoine Trépanier, d'Estelle Côté-Sroka et de Catherine Morasse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !