•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Environ 29 000 professionnels de la santé vaccinés dès ce mois-ci en Alberta

Une travailleuse de la santé tient une seringue contenant le vaccin.

Une Ontarienne a été la première personne au pays à recevoir le vaccin contre la COVID-19, le 14 décembre.

Photo : Rogers/Radio-Canada

Les premières doses de vaccin contre la COVID-19 devaient arriver mardi en Alberta. Un tweet de Jason Kenney annonce qu'elles sont plutôt arrivées à l’aéroport de Calgary en fin d’après-midi lundi. 

Environ 3900 professionnels de la santé de ces villes recevront le vaccin de Pfizer-BioNTech à partir de mercredi. L'Alberta obtiendra 25 350 doses supplémentaires la semaine prochaine.

Priorité à Calgary et à Edmonton

Les médecins, les infirmiers et les infirmières travaillant aux soins intensifs, les thérapeutes respiratoires et certains membres du personnel des centres de soins de longue durée seront les premières catégories de professionnels à être contactées pour une première dose. Huit centres de vaccination ont été mis en place à Calgary et à Edmonton.

Huit autres congélateurs supplémentaires pour stocker le vaccin entre -60 et -80 degrés Celsius seront livrés avant la fin du mois, et 20 autres, en janvier.  

Le ministre de la Santé Tyler Shandro a expliqué que Calgary et Edmonton ont été choisies parce que ces municipalités continuent d’enregistrer le plus grand nombre de cas, ce qui met leur système de santé sous pression. 

Tous les vaccins reçus en décembre seront utilisés comme premières doses, même si les personnes vaccinées devront recevoir une deuxième dose le mois suivant. 

C’est le premier rayon de soleil dans la noirceur des dix derniers mois.

Une citation de :Tyler Shandro, ministre de la Santé de l’Alberta

Une distribution plus compliquée pour les patients

Selon M. Shandro, la compagnie pharmaceutique exige l’administration du vaccin sur le lieu de réception, c’est-à-dire à Calgary et à Edmonton, ce qui complique la distribution dans les centres de soins de longue durée. 

L’Alberta devrait également recevoir le vaccin du laboratoire Moderna d’ici la fin de l’année, mais le ministre ne pouvait pas en préciser ni le nombre ni la date exacts. Le vaccin n’a pas encore été approuvé par Santé Canada. 

M. Shandro a toutefois entendu de l’autorité sanitaire que cette approbation devrait pouvoir se faire ce mois-ci. 

Tyler Shandro.

Le ministre de la Santé de l'Alberta, Tyler Shandro, espère recevoir des doses du vaccin de la compagnie Moderna avant le 31 décembre.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Vu que le vaccin de Moderna ne demande pas de réfrigération à très basse température, l’Alberta prévoit le distribuer aux patients des centres de soins de longue durée, notamment dans deux établissements autochtones. 

Nous sommes vraiment bien préparés , a affirmé Paul Wynnyk, le responsable du groupe de travail sur la campagne de vaccination. Il a ajouté que l’Alberta suivait l’exemple de la campagne de vaccination britannique. 

Un autre record de cas en 24 heures

Les autorités sanitaires ont toutefois mis les Albertains en garde contre un relâchement de leur vigilance. À cause des deux doses nécessaires et de la très forte demande pour les vaccins, plusieurs mois seront nécessaires avant de pouvoir vacciner tout le monde.

La province a battu un nouveau record de cas, lundi, avec 1887 personnes ayant reçu un résultat positif après un test de dépistage du SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19 dans les dernières 24 heures.

Quinze personnes ont succombé à la maladie pendant cette période, et 716 demeurent hospitalisées, dont 136 aux soins intensifs. 

Selon la médecin hygiéniste en chef, Deena Hinshaw, le taux de transmission s’est stabilisé en dessous de 1 au cours de la semaine dernière. Cependant, cette seule donnée n’est pas suffisante pour se réjouir, a-t-elle ajouté.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !