•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept-Rivières, bientôt en zone orange ?

Un petit bâtiment couvert où peut pénétrer une voiture adjacent à un hôpital.

La clinique de dépistage de COVID-19 de l'hôpital de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Marc-Antoine Mageau
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'évolution de la pandémie d'ici à mercredi dans Sept-Rivières déterminera si la MRC doit basculer ou non en zone orange.

C'est ce qu'affirme le médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive du CISSS de la Côte-Nord, Richard Fachehoun, qui qualifie la situation de critique, dans la région.

Le docteur Richard Fachehoun accorde une entrevue à Radio-Canada.

Le docteur Richard Fachehoun (archives)

Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

« [La semaine dernière] on a eu des cas dans quatre MRC de la Côte-Nord, et six cas sur dix résidents dans la MRC de Sept-Rivières. »

— Une citation de  Richard Fachehoun, médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive, CISSS de la Côte-Nord

Depuis vendredi, 22 nouveaux cas de COVID-19 se sont ajoutés au bilan de la Côte-Nord, dont plusieurs sont liés à une éclosion aux installations d'ArcelorMittal, à Port-Cartier.

Des mesures sanitaires accrues à la Ville de Port-Cartier

Port-Cartier a annoncé lundi la fermeture complète de ses infrastructures culturelles et sportives jusqu’au 3 janvier prochain. Après cette date, la situation sera réévaluée selon l’état de la situation sanitaire dans la région.

C'est la Municipalité de Port-Cartier elle-même, et non la santé publique, qui a pris l'initiative de cette fermeture.

Alain Thibault lors d'une séance du conseil municipal.

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault (archives)

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

On sait que d’ici quelques jours les étudiants vont arriver. Ça ne veut pas dire qu'ils ne sont pas responsables, mais il faut éviter les rassemblements le plus possible et appliquer les mesures de la santé publique au maximum , a expliqué le maire de Port-Cartier, Alain Thibault.

« Vaut mieux prévenir que guérir. »

— Une citation de  Alain Thibault, maire de Port-Cartier

Les contrôles routiers coercitifs : une fausse bonne idée ?

Le retour des contrôles routiers coercitifs aux points d'entrée de la Côte-Nord n'est cependant pas une mesure souhaitable, selon le député péquiste de René-Lévesque, Martin Ouellet.

Martin Ouellet, député péquiste de René-Lévesque

Martin Ouellet, député péquiste de René-Lévesque (archives)

Photo : Radio-Canada

Il affirme avoir discuté de cette option avec les autorités sanitaires provinciales et d'autres élus de la région.

Selon lui, cette mesure n'est pas efficace pour prévenir l'entrée du virus sur le territoire

Par le passé, les cas de la Côte-Nord étaient des cas de gens qui quittaient la région et qui revenaient, rappelle le député. C'est une fausse protection et on l'a vu partout ailleurs au Québec.

« Ce qui a toujours été efficace, c'est la distanciation, c'est le lavage des mains, c'est le port du masque. »

— Une citation de  Martin Ouellet, député de René-Lévesque

Le CISSS appelle à la vigilance des Nord-Côtiers

À l'approche du temps des fêtes, le médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive du CISSS de la Côte-Nord, Richard Fachehoun, rappelle qu'il est du devoir de chacun de faire un effort supplémentaire pour freiner la propagation de la COVID-19 sur la Côte-Nord.

S'il vous plait, passez le temps des fêtes avec les gens de votre ménage, exhorte le médecin. Et si jamais les gens reçoivent un visiteur, il faut que toute la maisonnée respecte le confinement préventif de 7 jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !