•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conseils de pros pour réussir son party de Noël virtuel

L’interdiction des réunions de famille pendant le temps des Fêtes en forcera plusieurs à tenter l'expérience d'un premier Noël virtuel. Mais comment s’y prendre?

Un festin de Noël vu à travers un écran de cellulaire.

Pandémie oblige, des experts donnent leurs meilleurs conseils pour réussir un party de Noël virtuel.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

« C’est un terrain de jeu incroyable », s’enthousiasme Mirella Di Blasio, présidente et directrice de la création de Lulu Événements, qui organise des événements corporatifs virtuels. « Les possibilités sont multiples. »

Fort de son expérience, Mirella Di Blasio offre un petit mode d’emploi pour faciliter les rassemblements familiaux et, surtout, les rendre chaleureux et humains.

Préparation

Il faut planifier et préparer en amont. Donner aux convives les lignes directrices et expliquer le déroulement prévu de la rencontre, afin que chacun y mette du sien et que ça ne repose pas sur les épaules d’une seule personne.

Être dans un esprit festif

Tout le monde vit "en mou", ces derniers temps, du moins, de la taille jusqu'aux chaussures, dit Mme Di Blasio en riant. Alors, faisons un effort collectif pour porter nos plus beaux atours, nous maquiller, nous coiffer, suggère-t-elle.

Être dans l'esprit des Fêtes doit être une condition absolue. Une façon d’y parvenir est de créer une liste de chansons dont tous disposeront, comme un petit fil d’Ariane, suggère-t-elle.

Des jeux

On peut organiser des activités et des jeux qui se jouent à distance tels que des charades et des devinettes. Il existe de nombreux jeux qui peuvent se faire à distance et qui ne coûtent rien, dit Mme Di Blasio.

On peut, par exemple, demander à chaque participant de montrer sa photo de famille préférée, peut-être une qui fait rire, et préparer une petite anecdote, dit-elle.

Impliquer les enfants et les adolescents

Demandez aux adolescents d’aider à l’organisation des jeux et des protocoles à suivre. Dans l’exemple précédent, les jeunes pourraient collecter les photos et en faire un montage. Ils peuvent aussi aider les personnes plus âgées ou moins à l’aise avec la technologie.

Les jeunes enfants peuvent préparer un petit spectacle qu’ils présenteront pendant la soirée.

Durée

Mme Di Blasio suggère de limiter les activités à 90 minutes. Déjà, on sait qu’après 20 minutes les gens décrochent. Donc, ça prend de l’animation,pour que les gens ne décrochent pas.

Elle propose d'organiser un petit apéro avec des jeux. Donc, tout le monde peut porter un toast, mais ce sera moins cacophonique qu’un repas.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Pourquoi pas une soirée d'humour ou de chansons?

Les fêtes virtuelles peuvent prendre de nombreuses formes et être interactives, fait valoir Hugues Pomerleau, président d’une compagnie événementielle du même nom.

Son entreprise organise des soirées de toutes sortes, qui peuvent être animées par un humoriste ou un chansonnier, ou encore un jeu de meurtres et mystères.

À l’heure actuelle, dit-il, l’engouement se porte vers les soirées virtuelles en compagnie d’humoristes. Je pense que le rire, ces temps-ci, est d’actualité plus que jamais. Au mois de décembre, ce sont les partys avec des humoristes qui remportent la palme.

Tisser des liens

Les deux experts voient dans l'avènement des rassemblements en ligne une occasion qui n'apporte pas que des inconvénients.

Les événements, qu'ils soient familiaux ou corporatifs, peuvent rassembler des personnes de partout au pays, voire ailleurs dans le monde. Ça dépasse les barrières des provinces et même du pays, fait valoir M. Pomerleau.

Le virtuel, curieusement, a beaucoup rapproché les gens. Parce qu’on est entré dans leur intimité, chose qu’on ne faisait pas avant, croit pour sa part Mme Di Blasio.

Saisissons cette opportunité pour s’offrir une transmission de la mémoire familiale.

Une citation de :Mirella Di Blasio, présidente, Lulu Événements

Ce Noël, plus que jamais, je crois qu’il est important de mettre nos aînés à l’honneur, en les écoutant parler, partager des souvenirs, de leur permettre de briller en leur posant des questions, en les écoutant, conclut-elle.

Retrouvons nos yeux et nos cœurs d’enfants pour passer les Fêtes cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !