•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charley Pride, pionnier du country, meurt des suites de la COVID-19

Un homme tient un trophée et parle dans un micro sur scène.

Charley Ride lors du concert « GRAMMY Salute to Music Legends » à New York, en 2017.

Photo : getty images for naras / Michael Kovac

Agence France-Presse

Pionnier de la musique country, le chanteur noir américain Charley Pride est décédé samedi au Texas à l'âge de 86 ans des suites de la COVID-19, a annoncé sa famille dans un communiqué.

Né en 1934 dans le Mississippi alors ségrégué, Pride a eu son heure de gloire dans les années 1970 avec des tubes comme Kiss an Angel Good Mornin'. Il était devenu pour son étiquette RCA Records l'interprète réalisant les meilleures ventes aux États-Unis depuis Elvis Presley.

Il a aussi été le premier noir admis au Country Music Hall of Fame.

Les hommages ont aussitôt afflué, la légendaire Dolly Parton disant avoir le cœur brisé . Charley, on t'aimera à jamais , a-t-elle tweeté.

De son côté, le chanteur de country Billy Ray Cyrus a salué un vrai pionnier, estimant qu'il a fait tomber les murs et les barrières érigées pour diviser.

L'ancien président George W. Bush a également salué Charley Pride, évoquant un homme raffiné doté d'une voix formidable.

Son décès intervient un mois après sa participation à la cérémonie des 54e récompenses annuelles de l'Association de la musique country, à Nashville dans le Tennessee où il avait reçu un prix pour sa carrière hors norme.

L’équipe d’organisation a indiqué qu'il avait été testé négatif avant la cérémonie de remise des prix.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, sa famille a dit qu'il se sentait heureux d'avoir eu autant de fans merveilleux partout dans le monde et qu'il aurait voulu qu'ils prennent ce virus très au sérieux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !