•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vacances annulées pour le personnel du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Quatre infirmières dans un corridor d'hôpital.

Un arrêté ministériel permet aux employeurs de suspendre certaines dispositions des conventions collectives, notamment celles qui concernent les vacances.

Photo : iStock

Radio-Canada

Dans une note interne, le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal annonce à son personnel que les vacances pour la période allant du 13 décembre 2020 au 30 janvier 2021 sont annulées. Cette décision concerne aussi bien le personnel de la santé que les gestionnaires.

La note précise toutefois que le personnel aura droit durant cette période à quatre jours consécutifs de congé pour Noël ou le Jour de l’An.

Dans la foulée, le CIUSSS annonce que les congés sans solde sont suspendus et qu’aucune nouvelle demande de congé sans solde ne sera autorisée.

La note annonce également l’affichage de postes à combler pour la période du 18 décembre 2020 au 2 janvier  2021. Ces postes pourront être comblés volontairement par les employés, est-il précisé.

Par ailleurs, la note rappelle la décision de délestage dans plusieurs établissements de son territoire. Le personnel concerné sera réaffecté pour prêter main forte dans des secteurs à risque.

Le CIUSSS a indiqué que cette décision est liée à l’arrêté ministériel du mois de mars dernier, qui permet aux employeurs du réseau de la santé de suspendre certaines dispositions des conventions collectives. Elles touchent notamment les vacances et la mobilité de la main-d’œuvre et l'embauche de personnel additionnel.

Probable révision?

Johanne Riendeau, présidente du Syndicat des infirmières de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal, affilié à la FIQ, a indiqué vendredi avoir entamé des discussions avec les ressources humaines afin qu’elles révisent cette décision.

Selon elle, le personnel infirmier était sous le choc après l’annonce du CIUSSS.

Mme Riendeau a rappelé que l’été dernier, le personnel de la santé n’a pu prendre que deux semaines de vacances.

En nous demandant de reporter cette fois-ci nos vacances, quand est-ce qu’on va les prendre, nos vacances? a-t-elle demandé. Les infirmières ne sont pas des machines, a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Beverly-Tracy John, directrice des soins CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal, a indiqué qu’elle privilégie le volontariat. Selon elle, l’arrêté ministériel sera appliqué en cas de nécessité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !