•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soutien de 120 M$ pour les infrastructures portuaires de Pointe-Noire à Sept-Îles

Chargement de l’image

La Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire joue un rôle clé dans l'exportation des ressources minières de la Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec offre un soutien financier de 120 millions de dollars sous forme de subvention et de prêt à la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFPPN), afin d'augmenter la capacité de ses installations.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, et le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, en ont fait l’annonce à Sept-Îles vendredi après-midi.

De ce montant, 50 millions de dollars proviennent directement d'une subvention de Québec, par le biais de la Société du Plan Nord.

Les 70 millions de dollars restants sont issus d'un prêt versé par le gouvernement Legault à l'entreprise Minerai de fer Québec (MFQ), qui devrait elle-même le distribuer à la SFPPN, en y ajoutant 15 millions de dollars supplémentaires de sa poche.

Chargement de l’image

C'est par train que le minerai de fer est transporté au terminal portuaire de Pointe-Noire à Sept-Îles (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

C’est donc avec une enveloppe de 135 millions de dollars que le SFPPN pourra investir dans des travaux majeurs d'agrandissement à Sept-Îles, prévus au printemps prochain.

C’est d’acheter un nouvel entasseur récupérateur pour environ 50 millions de dollars, et on a beaucoup de convoyeurs à acheter pour être capable de manipuler ce minerai-là. Il y aura des modernisations aussi au niveau du chemin de fer pour augmenter la capacité ferroviaire, explique le président directeur général de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire, Louis Gravel.

Cette expansion au terminal de Pointe-Noire devrait créer 40 nouveaux emplois permanents.

Chargement de l’image

Les bateaux qui transportent le minerai font partie du paysage dans la baie de Sept-Îles (archives).

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Ces améliorations vont permettre le transit des ressources extraites par MFQ vers les marchés internationaux, alors que la compagnie prévoit doubler la production de sa mine de fer au lac Bloom, près de Fermont.

C’est en lien direct avec l’annonce de MFQ qui, d’ici mai 2022, va doubler sa production. Ils vont passer de 7,5 millions de tonnes par an environ à 15 millions de tonnes. On parle de 375 emplois permanents à Fermont pour la mine, explique le ministre Jonatan Julien, qui se réjouit de l’annonce.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau et Laurence Royer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !