•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux cas de COVID-19 au CHSLD Saint-Antoine à Québec

Il s'agit du premier établissement qui vaccinera ses résidents contre virus.

Le CHSLD Saint-Antoine

Le CHSLD Saint-Antoine

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Le CHSLD Saint-Antoine, à Québec, compte deux cas de COVID-19 entre ses murs. Selon le CIUSSS de la Capitale-Nationale, la situation ne compromet pas la vaccination d'environ 500 personnes par jour prévue à compter de lundi.

Selon le bilan d’aujourd’hui, deux usagers sont positifs à la COVID-19 au CHSLD Saint-Antoine, confirme Annie Ouellet, porte-parole et agente d'information aux relations médias.

Les personnes atteintes ont été déplacées au Centre de convalescence de la Grande-Allée pour limiter la transmission, ajoute Mme Ouellet.

Un dépistage préventif a été fait au 4e étage du CHSLD.

Jeudi, le CIUSSS indiquait avoir choisi le CHSLD Saint-Antoine comme premier lieu de vaccination en raison de sa taille et son absence de cas, qui facilitait l'implantation du projet pilote.

500 vaccins par jour

Environ 500 personnes par jour seront vaccinées lors de ce projet pilote, a confirmé Patricia McKinnon, coordinatrice régionale de la sécurité civile au CIUSSS de la Capitale-Nationale, vendredi.

Outre les résidents et le personnel de Saint-Antoine, plus de 1500 travailleurs des CHSLD seront également vaccinés sur une base volontaire.

On ne sera pas en mesure de faire l'ensemble des travailleurs. Normalement, à partir de lundi, on va pouvoir commencer de vacciner une portion de nos travailleurs et ensuite, ça va se poursuivre dans les semaines suivantes

Patricia McKinnon, coordinatrice régionale de la sécurité civile au CIUSSS de la Capitale-Nationale

Médecins et pharmaciens

Les travailleurs devront entrer par une porte différente que celle des employés et des résidents du CHSLD Saint-Antoine, selon Mme McKinnon. Ils seront rencontrés par une infirmière qui devra s'assurer qu'ils répondent aux critères pour recevoir le vaccin.

Patricia McKinnon

Patricia McKinnon

Photo : Radio-Canada

Après avoir reçu le vaccin, les personnes devront attendre 15 minutes pour observer l'apparition ou non d'effets secondaires

Des médecins seront également présents pour répondre aux questions des travailleurs. C'est un nouveau vaccin, les gens peuvent parfois être inquiets quand même. Ils seront présents pour nos équipes, confirme Mme McKinnon

Une équipe de pharmaciens va assurer la sécurité et les manipulations des vaccins dictées par l'entreprise Pfizer, assure la coordonnatrice.

Motivée à se faire vacciner

Chantal Ndayizigiiye, préposée aux bénéficiaires depuis sept ans au CHSLD Saint-Antoine, recevra le vaccin dans les prochains jours.

Dès qu'on a vu qu'il avait deux cas, moi ça m’a motivé. Il faut que je me protège. Je me disais : je vais attendre de voir. Là, j'ai dit non, je vais prendre le vaccin, confie-t-elle.

Encore 200 cas

La Capitale-Nationale recense 207 nouveaux cas vendredi et 6 décès de plus que la veille.

Jeudi, 193 personnes supplémentaires ont été déclarées positives, de même que 11 décès supplémentaires.

En Chaudière-Appalaches, 95 nouvelles infections sont rapportées vendredi et aucun décès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !