•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conflit de pêche : une vingtaine d'arrestations, d'autres à venir

La photo d'un homme prise par une caméra de surveillance.

La police cherche à identifier cette personne.

Photo : Courtoisie - GRC

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Nouvelle-Écosse a confirmé vendredi qu'elle a arrêté 21 personnes suite aux incidents survenus sur le terrain d’un vivier à homard de New Edinburgh en octobre. D’autres suspects pourraient être arrêtés et la police demande l'aide du public pour les identifier.

La police continue à rechercher l'identité des personnes impliquées et demande l’aide du public pour identifier des personnes d’intérêt, a déclaré vendredi le sergent Andrew Joyce dans un bref communiqué accompagné de photos.

La photo d'un homme prise par une caméra de surveillance.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La GRC a envoyé cette photo aux médias vendredi. Elle demande l’aide du public pour identifier les personnes qui y figurent.

Photo : Courtoisie - GRC

La photo de deux hommes prise par une caméra de surveillance.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La police cherche aussi à identifier ces deux individus.

Photo : Courtoisie - GRC

Dans la nuit du 13 octobre, le bâtiment utilisé pour entreposer les prises des pêcheurs micmacs a été vandalisé.

Des photos montraient des homards éparpillés dans les locaux. La GRC affirme avoir été informée qu’un grand groupe avait empêché les employés de quitter le bâtiment.

Au total, 21 personnes ont été arrêtées en lien avec ces incidents, mais aucune accusation n'a été portée à ce jour.

Cependant, quatre personnes ont été accusées après les tensions qui ont suivi les événements.

Le sergent Joyce a dit que l'enquête est en cours et qu'il s'attend à ce que des accusations soient portées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !