•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination contre la COVID-19 à l'Î.-P.-É. débute mercredi à Charlottetown

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard, le 11 décembre 2020.

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard, le 11 décembre 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La vaccination contre la COVID-19 à l'Île-du-Prince-Édouard va commencer le mercredi 16 décembre à l'hôpital Queen Elizabeth, à Charlottetown, indique la médecin hygiéniste en chef, la Dre Heather Morrison.

Ce premier lot du vaccin du fabricant Pfizer-BioNTech sera conservé dans les réfrigérateurs de l'hôpital, car il doit être maintenu à une température entre -60 °C et -80 °C, ce qui complique son transport.

Deux congélateurs.

Ces deux congélateurs ont été prêtés au gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard pour garder au froid le vaccin contre la COVID-19.

Photo : Jason Tompkins

Les travailleurs de santé de première ligne en matière de COVID-19 et le personnel des établissements de soins de longue durée seront les premiers à être vaccinés, précise la Dre Heather Morrison. Elle assure qu'il y aura assez de doses pour ces deux groupes.

La santé publique communiquera avec ces personnes afin de fixer des rendez-vous.

Le premier lot comptera de 1950 doses, ce qui signifie que près de 1000 personnes seront vaccinées avec ce premier lot. Pour être efficace, ce vaccin doit être administré en deux doses, à trois semaines d'intervalles.

On commence, puis on va avoir plus de vaccins dans les semaines qui suivent. On va en faire de plus en plus. Quand le vaccin arrive ici à l’Île-du-Prince-Édouard, on va continuer de l'administrer, souligne la Dre Morrison.

Le vaccin du fabricant Moderna arrivera à l'île au début du janvier s’il est approuvé par Santé Canada. La province compte l'administrer aux résidents des foyers de soins, car ce produit est plus facile à transporter que celui de Pfizer-BioNTech.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Le mystère plane après une hausse soudaine de cas

L’Île-du-Édouard ne signale aucune nouvelle infection vendredi pour la quatrième journée de suite après une hausse soudaine de cas la fin de semaine dernière.

Au total, 12 personnes dans la province sont atteintes de la maladie, selon les données de la santé publique. Elles sont à la maison et elles se portent bien, a indiqué la médecin hygiéniste en chef.

Tous les cas sont reliés entre eux, mais la source initiale de contagion est nébuleuse.

Il n'y a pas de lien confirmé avec un voyage à l'extérieur de la province, a-t-elle affirmé.

Record de tests de dépistage

Pour endiguer la circulation du virus, le gouvernement provincial a décrété la fermeture de plusieurs établissements et a demandé à la population de subir un test de dépistage.

Plus de 4000 jeunes dans la vingtaine ont répondu à l'appel.

Nous avons eu un nombre record de personnes qui ont subi un test de dépistage cette semaine et les gens respectent les conseils de la Dre Morrison, et c’est extrêmement positif, a déclaré le premier ministre Dennis King, remerciant les jeunes pour leur collaboration.

Plus d'un millier de tests sont toujours en attente au laboratoire qui effectue leur analyse.

La santé publique a bon espoir d'être en mesure d'annoncer un plan de rétablissement la semaine prochaine.

Tout se joue dans les prochains jours, a dit Heather Morrison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !