•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Des mois avant que la population soit vaccinée contre la COVID-19 » dit la Dre Etches

Gros plan sur le visage masquée de la docteure.

La médecin hygiéniste d'Ottawa, la Dre Vera Etches, lors d'une visite dans une école. Ottawa s'attend à recevoir ses premières doses d'un vaccin contre la COVID-19 le 15 décembre.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors qu'Ottawa se prépare à recevoir les premières doses d'un vaccin contre la COVID-19, Santé publique Ottawa (SPO) avertit la population que ça prendra plusieurs mois avant qu'un nombre important de résidents ne soient vaccinés.

La province a annoncé jeudi qu'un très petit nombre de doses arrivera bientôt dans les centres de santé de Toronto et d'Ottawa. Le général à la retraite Rick Hillier, qui supervise le déploiement des vaccins en Ontario, a précisé plus tard jeudi qu'Ottawa recevrait 3000 doses.

À compter de mardi, l'Hôpital d'Ottawa administrera des doses aux travailleurs des foyers de soins de longue durée ainsi qu'à d'autres milieux à risque élevé.

SPO travaille avec les foyers, les hôpitaux et d'autres fournisseurs de services de santé pour s'assurer que les gens sont vaccinés sans délai, a déclaré la Dre Vera Etches, médecin hygiéniste d'Ottawa.

L'Hôpital d'Ottawa s'est dit fier d'être l'un des sites de livraison du nouveau vaccin et qu'il travaillait avec la province sur un plan de distribution.

La Dre Etches a tempéré les attentes du public dans sa déclaration écrite jeudi, notant que si l'arrivée du vaccin a tourné la page dans l'histoire de la COVID-19 de la ville, le livre n'est pas encore terminé.

Une femme marche sur un trottoir.

Les trottoirs d'Ottawa sont peu achalandés en période de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Il y a une lumière au bout du tunnel. Mais c'est encore un long tunnel et il faudra de très nombreux mois avant que de larges segments de la population soient vaccinés, a déclaré la Dre Etches.

Il y a encore des inconnus en ce qui concerne le déploiement du vaccin, a-t-elle déclaré, à savoir si Santé Canada approuvera d'autres vaccins en plus de celui de Pfizer-BioNTech, jusqu'à savoir comment s'assurer que les vaccins sont conservés adéquatement pendant la distribution.

Conseils de rassemblement de vacances

Cette année n'a pas été facile. Mais ce n'est pas éternel. L'histoire nous a appris que les crises sanitaires passent, celle-ci passera aussi, a déclaré la Dre Etches.

Jusque-là, les Ottaviens doivent continuer de respecter les mesures de protection sanitaires, y compris la distance physique, le port de masques et rester à la maison lorsqu'ils sont malades, a-t-elle déclaré.

Avec les célébrations du temps des Fêtes qui approchent, la Dre Etches a réitéré son conseil d'éviter les rassemblements.

Si vous assistez à une réunion, portez un masque. Évitez de partager de la nourriture et des boissons et gardez vos visites courtes, dit-elle. Si vous organisez un rassemblement, assurez-vous d'avoir suffisamment de désinfectant pour les mains. Assurez-vous que la ventilation est adéquate, gardez les portes ou les fenêtres ouvertes si nécessaire. Si vous le pouvez, organisez un rassemblement à l'extérieur.

Les buffets et autres grands repas de famille doivent être évités, a déclaré Etches, et il va sans dire que quiconque se sent malade ne doit ni assister à une réunion ni en organiser une.

Je tiens à répéter que tout le monde doit évaluer les risques de se réunir avec des personnes extérieures à leur foyer. Cette année, l'option la plus sûre est de célébrer virtuellement, a conclu la Dre Etches.

Avec les informations de Laura Glowacki

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !