•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux fois à la même adresse pour des visiteurs interdits à Saguenay

Un policier de dos devant sa voiture.

Les policiers seront plus vigilants quant aux rassemblements.

Photo : Radio-Canada

Un résident de l’avenue du Port, dans l’arrondissement de La Baie, a reçu la visite des policiers une deuxième fois en deux soirs parce qu’il ne respectait pas les règles sanitaires en zone rouge.

Cinq personnes se trouvaient dans son appartement, dont un homme de 54 ans qui avait déjà reçu un constat d’infraction la veille, quand les policiers sont arrivés sur place. Le Service de police de Saguenay (SPS) avait reçu un appel de dénonciation un peu avant 18 h 30.

En tout, les policiers ont remis trois constats d’infraction de 1546 $ aux visiteurs présents. Un homme de 54 ans, un homme de 67 ans et une dame de 43 ans, énumère le porte-parole du SPS, Bruno Cormier. Ces trois personnes-là ont été expulsées de l’endroit et on a avisé le propriétaire que si on se représentait de nouveau à cet endroit-là, il recevrait lui également un constat d’infraction pour avoir reçu ces gens-là chez lui.   Pour l’homme de 54 ans, il s’agissait donc d’un deuxième constat en deux jours. 

Puisque le locataire, un homme de 62 ans, vit seul et qu’il a un proche aidant qui lui rend habituellement visite, les policiers ont fait preuve de clémence envers cette personne.

Dénonciations en hausse

Le Service de police de Saguenay constate une augmentation des appels de dénonciation pour non-respect des règles sanitaires. Jeudi, les policiers ont dû se rendre à sept endroits après avoir reçu de tels appels. 

Dans l’un des cas, un résident d’un immeuble d’appartements recevait un visiteur du même immeuble. Les policiers lui ont simplement servi un avertissement, rappelant que chaque résident de l’édifice doit rester dans son appartement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !