•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cap-Chat : quatre conseillers votent pour une motion de non-confiance envers la mairesse

Une affiche à l'entrée de l'hôtel de ville de Cap-Chat.

Le conseiller Simon Landry a déposé la motion de vote de non-confiance (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Le conseil municipal de Cap-Chat a voté en faveur d'une motion de non-confiance envers sa mairesse Marie Gratton lors d'une séance extraordinaire jeudi soir.

Selon le conseiller Simon Landry, quatre des six conseillers ont voté en faveur de la motion, signifiant ainsi leur manque de confiance envers la mairesse.

Toujours selon le conseiller, un des membres du conseil a par la suite déposé une demande de démission.

Juste avant le vote, le conseiller Landry a déposé un document justifiant la motion de non-confiance, où il dénonce notamment le manque d'écoute de la mairesse envers ses citoyens, les organismes communautaires de Cap-Chat et même envers les élus d'autres municipalités.

C’est difficile d’amener des projets, d’amener des demandes. Les gens se sentent mal reçus quand ils viennent à la Ville, estime-t-il.

Le conseiller Landry affirme que cette motion de non-confiance arrive après avoir fait plusieurs démarches de médiation auprès de la mairesse.

La mairesse, Marie Gratton, refuse pour sa part de démissionner.

Je tiens à dire que je continue à travailler avec ardeur comme je l’ai toujours fait pour la ville de Cap-Chat et, surtout, pour les citoyens de Cap-Chat, a-t-elle commenté. Le vrai vote de confiance aura lieu en automne 2021.

Marie Gratton n'a pas voulu commenter davantage, notamment sur l'affirmation des conseillers en lien avec le procès d'enrochement illégal. Les conseillers affirment qu'elle a dénigré la décision de l'ancien conseil, ce qui nuit au déroulement du procès qui se déroule en ce moment au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !