•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Baie conteste le confinement de ses magasins en Ontario devant les tribunaux

Enseigne de la compagnie La Baie à l'extérieur d'un magasin à Toronto.

La Baie affirme qu'il est injuste que ses magasins doivent être fermés, contrairement à ceux de Walmart, de Canadian Tire ou de Costco, notamment.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

La chaîne La Baie demande à un juge de se prononcer sur la décision du gouvernement de Doug Ford de fermer les commerces jugés non essentiels à Toronto et dans la région de Peel, y compris ses magasins.

Selon le gouvernement ontarien, la décision de restreindre ces commerces aux commandes à emporter et aux livraisons vise à limiter les contacts et à freiner la propagation de la COVID-19.

La Compagnie de la Baie d'Hudson rétorque dans un recours judiciaire qu'il s'agit d'une approche « déraisonnable et inéquitable ».

L'entreprise ajoute qu'il est possible de protéger la santé publique sans mettre en péril le gagne-pain de milliers de travailleurs du secteur du commerce de détail.

Selon La Baie, les données provinciales montrent que les consommateurs ne constituent pas un vecteur important de transmission du coronavirus.

Les restrictions sont incohérentes et dénuées de logique et de constance.

Une citation de :La Baie (documents judiciaires)

Le confinement à la fin novembre des commerces non essentiels dans les zones chaudes de Toronto et de Peel a suscité une levée de boucliers de la part de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, qui a accusé le gouvernement Ford de privilégier les grandes surfaces, qui peuvent rester ouvertes si elles vendent des produits alimentaires, par exemple.

Au début décembre, une quarantaine de grandes chaînes, y compris La Baie, avaient demandé à l'Ontario dans une lettre ouverte d'autoriser tous les commerces à ouvrir leurs portes, mais en limitant le nombre de clients.

Les grands détaillants proposaient une capacité d'accueil réduite à 25 % pour les magasins non essentiels, alors que la consigne provinciale est de 50 % moins de clients pour les commerces essentiels. Le gouvernement Ford avait rejeté cet appel.

Le confinement à Toronto et dans la région de Peel touche 12 succursales de La Baie. Lors du premier jour du confinement, la compagnie avait gardé son magasin du centre-ville de Toronto ouvert, sous le prétexte que l'un de ses étages abritait une épicerie.

Pourquoi Walmart et Costco peuvent-ils ouvrir?

La Baie soutient dans son recours judiciaire que le gouvernement provincial n'a jamais expliqué pourquoi ses magasins étaient confinés.

L'Ontario n'a offert aucune explication ou justification pour ce revirement, qui exclut La Baie tout en permettant à d'autres grandes surfaces comme Walmart, Costco et Canadian Tire de rester ouvertes et de vendre tous leurs produits non essentiels, y compris des produits aussi vendus par La Baie et d'autres détaillants, petits ou grands.

Une citation de :La Baie (documents judiciaires)

Décembre est le mois le plus rentable de l'année pour La Baie, note la compagnie, qui dit que 15 % à 20 % des ventes annuelles de ses 12 succursales touchées ont lieu normalement en décembre.

La compagnie emploie habituellement près de 3300 employés dans ces 12 magasins, mais 915 d'entre eux ont été mis à pied temporairement, à cause du confinement.

[En matière de ventes], il s'agit du pire mois pour lequel imposer un confinement, affirme La Baie.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !