•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Explorer la mort avec En vie

Dessin d'une fillette assise dans une salle de bain qui lit. Un poisson rouge dans un bocal est posé devant elle.

À travers les tribulations de Brenda et de son poisson rouge, Guillermo, le petit public peut se questionner sur le sens de l’existence.

Photo : Courtoisie Juliane Choquette-Lelarge

Ariane Labrèche

Trois artistes ont créé un objet théâtral à mi-chemin entre le radiothéâtre, le livre audio et l’album photo.

L’image a trotté dans la tête d’Anne-Marie St-Louis tout au long de l’été 2019 : une petite fille, seule sur scène, avec un poisson rouge. L’idée s’est faite tellement insistante que la diplômée du programme Théâtre et développement de l’Université Concordia a fini par contacter son amie Juliane Choquette-Lelarge, une illustratrice et bédéiste. Les deux femmes avaient fait leurs premiers pas sur scène ensemble au début du secondaire; elles allaient maintenant réaliser leur premier projet professionnel commun.

La pièce, qui s’appelait au départ What is Living, a été présentée en février dernier à l’occasion de la Saturday Morning Children’s Series du Théâtre Centaur, à Montréal. Grâce à du dessin en direct, à des jeux et surtout au fameux poisson rouge triste, le public avait pu découvrir l’histoire de Brenda, 12 ans, qui est en deuil de son grand-père et qui se retrouve dans une émission de télévision. Avec la COVID-19, tous les thèmes qu’on abordait dans notre pièce, comme le deuil chez les enfants et la peur de la mort, étaient encore plus présents dans la société. On s’est dit que ça vaudrait la peine de trouver une manière de l’adapter numériquement, explique Anne-Marie St-Louis, qui travaille également comme professeure de théâtre.

Passer des planches à l’écran représentait tout un défi d’adaptation. En intégrant les dessins créés par Juliane et en enregistrant la voix d’Éléonore Brieuc, la comédienne qui incarnait Brenda sur scène, les deux créatrices ont pondu un objet théâtral à mi-chemin entre le radiothéâtre, le livre audio et l’album photo. Le format numérique permet au spectateur d’avoir plus de contrôle sur ce qu’il voit, donc l’idée que ça soit une œuvre interactive s’est imposée. C’est une formule où l’enfant clique et peut suivre sa propre histoire, indique Juliane Choquette-Lelarge.

Les trois femmes sont assises dans un terrain vague rempli d'herbes et de plantes sauvages.

Juliane Choquette-Lelarge, Anne-Marie St-Louis et Éléonore Brieuc

Photo : Clara Painchaud

Les fonds obtenus grâce à Connexion création n’ont pas seulement permis aux deux artistes de se rémunérer à un moment où les revenus en théâtre étaient au point mort, mais d’aller aussi chercher l’avis de plusieurs spécialistes, comme un médecin et une intervenante. Sans prétendre être des professionnelles, on avait aussi une vision thérapeutique. On aimerait que notre œuvre ouvre une discussion et permette aux jeunes qui ont perdu un proche de se réapproprier leur parcours, souligne Juliane Choquette-Lelarge.

En vie est parcourue d’un autre fil conducteur : celui de la philosophie pour enfants. À travers les tribulations de Brenda et de son poisson rouge, Guillermo, le petit public peut se questionner sur le sens de l’existence. C’est quoi, être en vie? Quand est-ce qu’on arrête de l’être?

Le duo rêve déjà de pouvoir diffuser son travail dans des écoles, des classes de théâtre ou même des centres locaux de services communautaires (CLSC). On veut que ça devienne une référence, que ce soit partagé, souhaite Anne-Marie St-Louis.

Derrière elle, dans un bocal vitré, nage un petit poisson rouge.

Pour visionner En vie, consultez le site web d'Anne-Marie St-Louis (Nouvelle fenêtre).

Cet article présente l’une des œuvres sélectionnées dans la foulée de Connexion Création, une initiative conjointe du Conseil des arts du Canada et de la section Arts de Radio-Canada. Grâce à une bourse de 5000 $ attribuée aux artistes dont les propositions ont su séduire le jury, des œuvres numériques exclusives ont vu le jour durant la pandémie de COVID-19. Cliquez ici pour voir d’autres productions gagnantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !