•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des plans de vaccination toujours incertains dans des secteurs de l'Est-du-Québec

Une infirmière tient une capsule contenant le vaccin Pfizer/BioNTech dans sa main.

Santé Canada a donné son approbation au vaccin de Pfizer-BioNTech (archives).

Photo : The Associated Press / Frank Augstein

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord n'ont toujours pas dévoilé leur plan de vaccination pour leur région et ce même si Santé Canada a approuvé le vaccin de Pfizer/BioNTech contre la COVID-19 mercredi.

Au Bas-Saint-Laurent, la campagne de vaccination pour la COVID-19 pourrait débuter d'ici la fin de 2020 ou au tout début de 2021.

Par contre, la présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo, ne peut s'avancer sur le nombre de vaccins qui pourraient être reçus.

Mme Malo se veut toutefois rassurante. Elle affirme que l'ensemble de la clientèle la plus à risque sera vacciné d'ici le printemps prochain.

Là où on recevra les doses, on les conservera dans des congélateurs très spécialisés pouvant atteindre de très très basses températures. On fera nos premières activités vaccinales là où nous recevront le vaccin et, bien sûr, progressivement, nous allons élargir le rayon, explique Mme Malo.

« Il est hors de question de pouvoir promener des doses sur de longues distances.  »

— Une citation de  Isabelle Malo, présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent

En Gaspésie, on apprenait mardi que la région devrait recevoir une première livraison de 975 doses du vaccin pour commencer la vaccination aux alentours du 21 décembre.

Des réactions partagées dans l'Est-du-Québec

Sur la Côte-Nord, le plan de vaccination de Québec est bien accueilli par la députée péquiste de Duplessis, Lorraine Richard. Elle est toutefois d’avis que la distribution des doses sera un défi sur la Côte-Nord.

Lorraine Richard lors d'une entrevue avec Radio-Canada.

La députée péquiste de Duplessis, Lorraine Richard (archives)

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Il faut d’abord avoir un nombre de vaccins suffisant pour notre région et pour toutes les régions du Québec, explique-t-elle, une opération qui est loin d'être évidente compte tenu du veste territoire à couvrir.

À Ekuanitshit, en Minganie, le chef Jean-Charles Piétacho affirme que sa communauté est divisée. Certains souhaitent se faire vacciner, mais d'autres sont méfiants face au vaccin et ses possibles effets secondaires.

Il y en a qui ne veulent pas être des cobayes comme dans le passé. Je veux respecter ces opinions quand même valables parce qu’on connait notre histoire, explique le chef.

Jean-Charles Piétacho veut éviter que la COVID-19 atteigne sa communauté.

Jean-Charles Piétacho veut toutefois éviter que la COVID-19 atteigne sa communauté (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon

Un vaccin pour briser l'isolement

Selon le Réseau FADOQ, ce vaccin est attendu de pied ferme par de nombreux aînés et personnes à risque dans la région.

Il y a beaucoup d’aînés qui sont en isolement en ce moment. Donc, s’il y a un vaccin qui va venir bonifier le tout, je vous assure qu’ils vont être très contents de sortir de leur demeure et de voir des gens, s'exclame Claudine Emond, directrice générale du Réseau FADOQ.

« Ça va permettre de pratiquer des activités et de briser l’isolement. »

— Une citation de  Claudine Emond, directrice générale du Réseau FADOQ

La priorité sera de vacciner des résidents des CHSLD et de résidences privées pour aînés, les travailleurs de la santé et les communautés isolées.

D'après les informations de Patrick Bergeron et de Laurence Royer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !