•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La troisième phase d'agrandissement des Serres Toundra s'amorce

Les Serres Toundra

Les Serres Toundra de Saint-Félicien.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Investissement Québec accorde un prêt de 30 millions de dollars aux Serres Toundra de Saint-Félicien pour la troisième phase de son projet d’expansion.

Cette étape est lancée quelques semaines à peine après la fin des travaux entourant la deuxième phase du projet d’agrandissement, évaluée à 40 millions de dollars.

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) assumera une partie des frais d’électricité pour les huit prochaines années, jusqu’à concurrence de 20 millions de dollars.

L’annonce du lancement de la phase 3, qui totalisera donc 50 millions de dollars, a été livrée à l’occasion d’une conférence de presse virtuelle tenue mercredi.

Huit hectares et demi de production seront ajoutés, pour un total de 28 hectares. La capacité électrique et les stations d'emballage de l’entreprise félicinoise seront également bonifiées.

Le président-directeur général des Serres Toundra, Éric Dubé, a expliqué que la crise sanitaire a eu pour effet d’accélérer le projet.

La pandémie nous a fait réaliser beaucoup, beaucoup de choses, aussi au niveau de l'alimentation. Au niveau de l'autonomie alimentaire, il faudrait peut-être revoir ça d'un autre oeil pour essayer de prévenir de futurs événements qui pourraient arriver, on ne sait jamais, a-t-il déclaré.

La direction planche sur diverses solutions qui lui permettront de diversifier les activités des Serres Toundra.

Actuellement, on réalise des tests dans la serre 1 pour voir vraiment quel genre de légumes, on va choisir. C'est certain qu'on s'en va vers une diversification. Pour l'instant, pour les concombres, je pense qu'on a rempli le mandat qu'on s'était donné.

Éric Dubé, président-directeur général, Serres Toundra

Des tomates, des fèves ou des poivrons pourraient être produits. La décision au sujet de la variété de légume choisie sera prise en début d’année.

180 personnes sont à l'emploi de l'entreprise, dont 150 travailleurs étrangers. La nouvelle phase nécessitera le recrutement de 55 personnes.

Rappelons que les Serres Toundra sont en partie alimentées grâce aux rejets de dioxyde de carbone de l'usine de pâte kraft de Produits forestiers Résolu (PFR), à Saint-Félicien. PFR est d'ailleurs propriétaire de l'entreprise dans une proportion de 49 %.

D'après le reportage d'Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !