•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les premiers masques transparents répondant aux normes de Santé Canada fabriqués en Mauricie

Une femme avec un masque transparent dans une usine.

L'entreprise Prémont, à Louiseville, est la seule au pays à produire des masques transparents répondant aux normes de Santé Canada.

Photo : Groupe CNW/Entreprise Prémont

Radio-Canada

L’entreprise Prémont, située à Louiseville, vient de se lancer dans la production du premier masque à fenêtre transparente conforme aux exigences de Santé Canada.

Ces masques à usage unique, dont la fenêtre est sans reflet et antibuée, coûtent moins de 2 $ l’unité.

La distribution est déjà commencée dans quelques commissions scolaires et des discussions sont en cours avec le gouvernement du Québec pour offrir les masques dans les hôpitaux, les CHSLD et les écoles, notamment.

D’ici quelques semaines, l’entreprise de la Mauricie sera en mesure de produire un million de masques par semaine.

L’objectif, à plus long terme, est d’augmenter la production et d’offrir le masque à un coût semblable à celui des masques chirurgicaux.

Une volonté professionnelle et personnelle

La fille de Luc Girard, l’un des associés et fondateurs d’Entreprise Prémont, est malentendante.

Il était déterminé à commercialiser ces masques malgré le défi technologique que ça représente.

Il fallait répondre aux normes strictes tout en permettant la lecture sur les lèvres, de façon confortable.

Luc Girard, associé chez Entreprise Prémont

La conférence de presse virtuelle présentant le nouveau masque s'est déroulée en présence d'une interprète en langue des signes.

Depuis avril, l’usine Prémont, à Louiseville, produit des masques d'hygiène normaux. L’entreprise emploie 160 personnes. Des travaux d’agrandissement viennent tout juste de se terminer.

Entreprise Prémont procède actuellement à l'agrandissement de son usine de masques chirurgicaux, à peine trois mois après avoir commencé à en produire.

Entreprise Prémont a procédé à l'agrandissement de son usine, à peine trois mois après avoir commencé à produire les masques chirurgicaux.

Photo : Radio-Canada

Une avancée applaudie

Ces masques étaient très attendus par les personnes malentendantes qui ont besoin de lire sur les lèvres pour comprendre leur interlocuteur.

La présidente d’Audition Québec, Jeanne Choquette, se réjouit de l’arrivée de ce masque sur le marché.

Son organisation entend faire des démarches pour qu’un plus grand nombre d’entreprises possible adoptent ce masque.

Nous souhaitons fortement que les professionnels en soins, le personnel en milieu scolaire et en garderie, les employeurs et les commerçants notamment se procurent le Humask-Pro Vision pour mieux répondre aux besoins des personnes malentendantes, explique-t-elle par voie de communiqué. Les enfants, les personnes en apprentissage de la langue ou ayant un trouble développemental du langage pourront aussi bénéficier de ce masque porté par leurs éducateurs.

Avec des informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !