•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario disposait de 12 G$ en fonds non alloués pour la 2e vague

Doug Ford portant un masque.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et la ministre des Soins de longue durée, la Dr Merilee Fullerton

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Au moment où l'opposition réclamait une réduction de la taille des salles de classe et où le dépistage connaissait de sérieux ratés en Ontario, le gouvernement Ford disposait de 12 milliards de dollars en fonds non alloués contre la COVID-19, selon un nouveau rapport du Bureau de la responsabilité financière (BRF).

C'est 2,7 milliards de plus qu'estimé précédemment. Ces fonds étaient dans les coffres de la province en date du 30 septembre, tout juste avant que la deuxième vague ne frappe la province.

Selon le BRF, les 12 milliards étaient immobilisés dans trois fonds : pour le secteur de la santé, pour le soutien à la population et à l’emploi et dans un troisième fonds de prévoyance.

Il s'agit d'une approche prudente pour s'assurer d'avoir un bas de laine pour la suite de la crise, un peu comme si on était en temps de guerre, explique le directeur du BRF, Peter Weltman, mais le rapport soulève tout de même des questions légitimes à poser au gouvernement.

Les fonds inutilisés à la fin de l’exercice, au 31 mars 2021, seront affectés à la réduction du déficit budgétaire et de la dette nette, prévient Peter Weltman. L'opposition à Queen's Park a en effet fréquemment accusé le gouvernement Ford de s'être assis sur les fonds de prévoyance pour s'attaquer à la dette en pleine crise sanitaire.

Le président du Conseil du Trésor a réagi au rapport mardi en assurant que 80 % du 12 milliards ont été dépensés ou alloués depuis le 30 septembre. Les 20 % restants seront dépensés ou alloués avant la fin mars, assure Peter Bethlenfalvy, par exemple pour la distribution des vaccins ou l'achat d'équipement de protection individuelle.

En août, le BRF indiquait que la presque totalité du financement pour les mesures de soutien direct à la population provient du gouvernement fédéral, à hauteur de 97 %. Cette fois, dit Peter Weltman, il est trop tôt pour dire quelle proportion du montant de 12 G$ provient d'Ottawa.

Le gouvernement Ford n'a pas fait les investissements nécessaires pour préparer l'Ontario à la deuxième vague de COVID-19, a déclaré le chef du Parti vert de l'Ontario, Mike Schreiner. Les petites entreprises, les travailleurs de la santé de première ligne, les élèves, les enseignants et les familles paient le prix de l’inaction de Ford au cours de l’été, ajoute-t-il.

Le chef libéral, Steven Del Duca, a accusé Doug Ford d'être un premier ministre grippe-sou.

Comment Doug Ford peut-il justifier cette décision insensible aux familles qui ont perdu un parent ou un grand-parent à cause de la COVID-19? C'est un sans-cœur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !