•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un prolongement du boulevard Mi-Vallon à Sherbrooke?

Pancarte du boulevard René-Lévesque à Sherbrooke

Le prolongement du boulevard Mi-Vallon à Sherbrooke est réclamé depuis des années par des citoyens et élus.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le prolongement du boulevard Mi-Vallon à Sherbrooke, qui est réclamé depuis des années par des citoyens et élus, pourrait devenir une réalité d’ici deux ans.

Le Service des infrastructures urbaines et le Service de la gestion du territoire ont été mandatés par le conseil municipal pour poursuivre des études préparatoires afin de présenter un projet de prolongement du boulevard du Mi-Vallon ainsi que le raccordement de celui-ci au boulevard René-Lévesque.

Il en a été question à un comité plénier public, lundi après-midi, alors que les services municipaux ont présenté une étude qui démontre que le prolongement du boulevard Mi-Vallon jusqu’au boulevard René-Lévesque permettrait de réduire jusqu’à 35 % la circulation dans certaines rues résidentielles comme Magnelli, Barton et Matisse.

Schéma du possible prolongement du boulevard Mi-Vallon

Schéma du possible prolongement du boulevard Mi-Vallon

Photo : Radio-Canada

Dans le secteur, c’est un dossier qui préoccupe de nombreux citoyens. Au cours des dernières années, une hausse marquée du nombre d’automobilistes a été observée en raison du développement. Actuellement, le boulevard Mi-Vallon s’arrête à seulement quelques centaines de mètres du boulevard René-Lévesque.

Le raccordement est envisagé sur la voie sud du boulevard René-Lévesque, qui sera accessible par un virage à droite qui garantira une sortie vers le carrefour giratoire du boulevard de Portland ainsi qu'une entrée par le carrefour giratoire de la rue Magnelli.

Évelyne Beaudin contente que le dossier avance

La conseillère municipale du district du Carrefour, Évelyne Beaudin, se dit très heureuse que ce dossier avance. Elle réclame ce changement depuis des années. En ouvrant Mi-Vallon, ça va être beaucoup plus direct. En ce moment, les gens [vont] dans des petites rues qui ne sont pas conçues pour ça et qui n’ont pas de trottoir, souligne-t-elle.

Les constructions ne sont pas finies sur René-Lévesque et il y en aura encore beaucoup. Alors, si on veut éviter que le volume augmente trop, il faut ajouter des sorties. Et c’est ce que va permettre l’ouverture du boulevard Mi-Vallon.

Une citation de :Évelyne Beaudin

La nouvelle est également bien accueillie par le résident de la rue Marini Jimmy Duval-Caux, très impliqué dans le secteur. C’est sûr que ça ne va pas régler tous les problèmes, mais ça va beaucoup aider le transit dans les rues locales, lance-t-il en entrevue avec Radio-Canada Estrie.

M. Duval-Caux souhaite que la circulation soit ouverte sur le boulevard René-Lévesque dans les deux sens pour que les gens puissent entrer et sortir.

Une importante hausse du trafic à prévoir

Selon les évaluations de la Ville, le prolongement du boulevard Mi-Vallon et son raccordement au boulevard René-Lévesque entraîneraient une augmentation d’environ 500 véhicules par jour entre le boulevard Bourque et la rue Marini et entre 1300 à 3800 véhicules par jour entre les intersections des rues Marini et Marcel-Marcotte ainsi qu'au raccordement au boulevard René-Lévesque.

Il est à noter que le boulevard du Mi-Vallon a été conçu pour recevoir ce type de débit journalier, mais qu’une requalification à titre de rue collectrice sera à prévoir, fait savoir la Ville dans un communiqué.

Le maire Steve Lussier indique que la sécurité sera une de ses priorités dans le dossier.

Pour moi, ce qui est important, c’est que les secteurs qu’on va ouvrir, s'il y a lieu, vont être bien sécurisés, avec des ajouts de trottoirs [...] pour que les gens puissent bien circuler, car il va y avoir plus de véhicules qui passeront par ce tronçon-là., a-t-il expliqué au micro de Par ici l'info.

Sur le futur tracé, un terrain appartient à la Ville et un autre à un promoteur. Le projet est estimé à 1,5 million de dollars, dont une partie de 800 000 $ proviendrait de la Ville.

Les travaux de prolongement du boulevard du Mi-Vallon et son raccordement au boulevard René-Lévesque pourraient se faire au cours de l’exercice financier 2022.

En plus d'études qui doivent être menées, il reste beaucoup d’étapes avant de pouvoir commencer le projet, note cependant Steve Lussier, dont des négociations pour l’achat de terrains.

Avec les informations de Thomas Deshaies

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !