•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monument Price ne sera pas déménagé à Kénogami

On aperçoit des informations biographiques propres au défunt entrepreneur William Price sur la base d'un monument.

Le pied du monument consacré à William Price

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Saguenay ne déménagera pas l’obélisque en hommage à la famille Price, érigé près de l’ancien monastère des Augustines de Chicoutimi, vers Jonquière.

Roger Malaison, un ancien maire de Kénogami, en avait fait la demande officielle aux élus de la Ville lors d’une séance tenue cet automne.

Selon lui, l’obélisque devrait être transporté sur le territoire de l’ancienne municipalité en raison de l'association historique entre l’usine de Produits forestiers Résolu (PFR), autrefois Price Brothers, et la famille fondatrice.

Le président de la commission des arts, de la culture et du patrimoine de Saguenay, Carl Dufour, a expliqué que la demande de Roger Malaison a été analysée de manière approfondie par les fonctionnaires de Saguenay et a fait l’objet d’une recherche exhaustive.

Après la lecture des considérants contenus à l’intérieur d’une résolution entérinée par la commission qu’il préside, le conseiller Dufour a indiqué que la possibilité d’un déménagement était exclue pour une pléiade de raisons.

Le déménagement engendrerait des coûts faramineux. On craignait aussi d’endommager le monument , a-t-il notamment cité.

Parmi les explications de la Ville pour réfuter le déménagement figure le fait que l’obélisque a été construit en 1881, soit 30 ans avant la fondation de Kénogami. Le monument à la mémoire de William Evan Price fait aussi partie du site patrimonial des Augustines, qui se trouve en surplomb du Saguenay, près de l’hôpital de Chicoutimi.

Rappelons que l'ancien maire de Saguenay, Jean Tremblay, avait proposé un temps de le déménager au carrefour giratoire sur l'avenue Jacques-Cartier, au début du boulevard Talbot. L'historien et sociologue Gérard Bouchard s'était vivement opposé en raison du rôle qu'il avait joué dans l'asservissement des Canadiens français au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Denis Piggy D’Amour sera honoré

La commission des arts, de la culture et du patrimoine de Saguenay a aussi entériné la mise en place d’une oeuvre en hommage à Denis D’Amour, ancien guitariste du groupe métal jonquiérois Voivod, décédé en 2005. 

La commission a ainsi retenu la demande formulée par un citoyen qui souhaite que soit reconnue la contribution indéniable de Denis Piggy D’Amour et de son groupe à la communauté de la musique métal sur la scène internationale. 

Enfin, l’ancien gardien de but originaire de Chicoutimi Georges Vézina sera reconnu comme personnage historique décédé. Il s’agit d’une proposition discutée il y a plusieurs mois et qui fait l’unanimité au conseil en raison de l’importance de ce personnage dans les annales régionales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !