•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Montréal va frapper un mur », selon l'opposition officielle

Lionel Perez dans son bureau

Le chef du parti Ensemble Montréal Lionel Perez s'inquiète des finances de la Ville de Montréal.

Photo : Radio-Canada

« Cette administration n’est pas capable de s’empêcher de dépenser toujours plus », s'indigne le chef de l’opposition officielle de la mairie de Montréal, Lionel Perez, dans un communiqué traitant du budget que l’administration de Valérie Plante s’apprête à faire adopter.

Ensemble Montréal, l’opposition officielle à l’Hôtel de Ville de Montréal, déplore que l’administration Plante ait fait gonfler les dépenses de la Ville de près d’un milliard de dollars en trois ans.

Le parti souligne que l’augmentation des dépenses des services municipaux en prévision de 2021 s’élève à 166,5 millions de dollars.

Sans diminution radicale des dépenses, sans augmentation du paiement au comptant pour réduire le poids de la dette et en surestimant les revenus anticipés pour 2021, la Ville va frapper un mur.

Une citation de :Lionel Perez, chef d'Ensemble Montréal

Le poids de la dette de la Ville inquiète Ensemble Montréal, puisqu’elle est estimée à 120 % des revenus de la Municipalité et qu’elle dépasse, pour une troisième année de suite, 100 % des revenus fixés par la politique de gestion de la dette de la Ville.

Le déficit 2020 de l’agglomération montréalaise, qui s'élève à 155,6 millions de dollars, est également au nombre des préoccupations de l’opposition, car rien n’est prévu pour le résorber, selon le communiqué de la formation politique.

Toujours selon l’opposition officielle, le déficit prévu de l’agglomération pour l’exercice financier 2021 pourrait être encore plus élevé, parce que l’administration Plante sous-estime certaines dépenses et surestime ses revenus.

Comment peut-on prévoir qu’en 2021 les contraventions vont rapporter 195,6 M$, alors qu’elles n’ont rapporté que 120,7 M$ en 2020, un écart de 75 M$? Est-ce que l’administration croit que la pandémie va s’arrêter le 1er janvier?

Une citation de :Alan DeSousa, vice-président de la Commission sur les finances et l’administration

L’opposition reproche également à la mairie de sous-estimer les dépenses liées à la pandémie de COVID-19 et de ne pas faire d’efforts de compression budgétaire. Au contraire, l’administration Plante utilise une somme ponctuelle de 170 millions de dollars du gouvernement québécois pour régler des factures courantes, dénonce-t-elle.

Valérie Plante et Benoît Dorais tiennent chacun une copie du budget 2021 de la Ville de Montréal.

Les Montréalais qui doivent déjà composer avec la pandémie de COVID-19 pourront à tout le moins profiter d'un gel des taxes municipales en 2021.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Des amendements

Conscient que l’administration Plante peut faire adopter le budget sans le concours de l’opposition officielle, Ensemble Montréal présentera tout de même cinq amendements du budget.

Le parti entend proposer :

  • La création d’un poste budgétaire de contingence de 25 millions de dollars pour la pandémie de COVID-19;
  • L’acquisition de caméras portables pour les policiers;
  • L’ajout d’un million de dollars aux équipes mixtes d’intervention en itinérance et en urgences psychosociales afin d’embaucher des intervenants sociaux au sein du SPVM;
  • La bonification du programme d’acquisition de terrains pour la construction de logements sociaux et communautaires;
  • La création d’un programme de maintien de la valeur écologique des milieux naturels.

Ensemble Montréal puiserait les sommes nécessaires au financement de ses amendements dans les dépenses de fonctionnement des services centraux et dans le budget alloué au développement du réseau de pistes cyclables.

Le budget 2021 et le programme décennal d’investissements (PDI) 2021-2030 seront adoptés lors d’une séance extraordinaire du conseil le 9 décembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !