•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Centre de santé mentale pour jeunes : le coeur d'un réseau provincial

Silhouette d'un jeune assis sur une plance à roulette.

Le gouvernement provincial devrait dévoiler sous peu les détails du centre d'excellence pour jeunes en santé mentale

Photo : Shutterstock / Novikov Alex

La création du controversé centre d'excellence en santé mentale pour jeunes sera un peu plus long que prévu. Ce centre, qui sera érigé à Moncton plutôt qu'à Campbellton comme initialement prévu, sera le cœur d'un réseau provincial, selon la nouvelle ministre de la Santé Dorothy Shephard.

Même si aucun échéancier précis n’est avancé, Dorothy Shephard dit que les détails du futur centre d'excellence de Moncton seront connus dans les semaines à venir.

La ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Dorothy Shephard, le 26 novembre 2020.

La ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Dorothy Shephard

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le noyau sera à Moncton mais nous avons besoin d’un réseau d’excellence partout dans la province.

Une citation de :Dorothy Shephard, ministre de la Santé

La ministre estime que l’établissement d’un réseau qui rejoint les quatre coins du Nouveau-Brunswick permettra d’offrir de meilleures chances de rétablissement aux jeunes souffrant de problèmes de santé mentale.

Dorothy Shephard croit qu’il est essentiel pour les jeunes de recevoir l’aide dont ils ont besoin le plus près possible de leur milieu familial.

Quand nous retirons un jeune de sa communauté, nous changeons son monde.

Une citation de :Dorothy Shephard, ministre de la Santé

Le Restigouche résigné

L'an dernier, la décision d'installer le centre à Moncton au lieu de Campbellton avait soulevé l'ire des leaders de la région, surtout que la construction de l'édifice qui devait héberger le centre était à un stade très avancé.

Un an plus tard, Charles Bernard, le président du Forum des maires du Restigouche s’est résigné à accepter l'inévitable.

Il est satisfait de la discussion franche qu’il a récemment eu avec la ministre Shephard, en compagnie du président de la Commission des services régionaux du Restigouche, Brad Mann.

Homme souriant à lunettes.

Charles Bernard, maire de Balmoral et président du Forum des maires du Restigouche

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Il est particulièrement heureux que l’expertise en place à Campbellton soit intégrée dans le réseau provincial d’excellence proposé par la ministre.

C'est une décision qui semble être définitive alors plutôt que se battre contre la décision puis tout perdre, nous conservons au moins ce qui est en place.

Une citation de :Charles Bernard, président, Forum des maires du Restigouche

La ministre Shephard ajoute que l’expertise développée à Campbellton constitue une force pour l’ensemble du réseau.

Édifice avec toiture blanche et murs extérieurs bruns.

L'édifice inachevé qui devait héberger le futur centre d'excellence en santé mentale pour jeunes à Campbellton

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Un édifice à compléter

Pour ce qui est de l'édifice inachevé à Campbellton, on prévoit toujours y déménager le centre régional de traitement des dépendances. Dans ses nouvelles installations, ce centre passera de 18 à 24 lits et pourra donc accueillir une plus importante clientèle que le centre actuel situé à proximité.

Lors de l’annonce de l'ancien ministre de la Santé Ted Flemming en décembre 2019, il avait déclaré qu’une somme de 10 millions de dollars allait être fournie pour compléter les travaux afin d’y établir le nouveau centre de traitement des dépendances.

Selon le réseau de santé Vitalité, les travaux pour compléter l'édifice devraient débuter en mars 2021 pour un déménagement prévu en avril 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !